Sommaire
Sénégal d'Aujourd'hui
23/07/2009 - 17:38

Dette : La CNES dément le Ministre des Finances

Lors de la Revue du DSRP qui avait la particularité de réunir presque tous les acteurs de la vie économique de la Nation, le Ministre d’Etat ministre de l’Economie et des Finances Abdoulaye Diop exhibant une lettre écrite par la CNES, avait « démontré » à sa manière que l’Etat du Sénégal ne doit plus un sou à des Entreprises sénégalaises. Hier, Mansour Kama le patron de la CNES qui n’a pas mâché ses mots envers le Ministre d’Etat, mais surtout persiste et signe : « l’Etat nous doit encore et toujours des milliards »



Réunis lors d’un point de presse en début Juillet, la CNES avait répliqué aux propos du Ministère de l’Economie et des Finances soulignant que le gouvernement devait encore des dizaines de milliards de francs à des entreprises privées, au titre de la dette intérieure de 2008.

Cette réaction de la Centrale patronale qui n’avait pas eu l’heur de plaire à Abdoulaye Diop a fait réagir ce dernier le poussant à la grave accusation de désinformation de la Confédération. Poussant sa réaction plus loin, le Ministre d’Etat avait même remis en cause la représentativité de la CNES sur le plan national.

Sans afficher l’air d’une réponse du berger à la bergère, Mansour Kama a promis de montrer la preuve matérielle que l’Etat et ses démembrements doivent toujours de l’argent au Secteur Privé. La CNES a, pour mieux asseoir son démenti, décidé de publier à travers les médias toutes les pièces administratives liées à cette dette intérieure avant la fin de la semaine. Mais Monsieur Kama a aussi indiqué que les dérapages verbaux du ministre de l’Economie et des Finances ne sont qu’un manque de crédibilité de sa part. Mais à travers sa communication, on peut noter que ce qui l’a le plus irrité fut d’entendre accuser la CNES de désinformation. « C’est grave et cela frise l’irresponsabilité». Dans une réponse acidulée, le patron de la CNES a même tiré à boulets rouges sur Abdoulaye Diop car selon lui :

« Il ne peut pas être celui qui n’est jamais responsable, car à chaque fois qu’il s’agit de prendre ses responsabilités, il va se réfugier sous les jupes du FMI pour sauvegarder son siège éjectable »
Toujours sur le volet de la Dette Intérieure, répondant à la Presse, Bara Tall un des membres de la Centrale a démontré que l’Etat du Sénégal lui doit encore au moins 10 milliards de francs CFA.



Sourec: Rewmi


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces