Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Faits Divers - Société
12/04/2010 - 23:31

Disparition de Jean Boiteux, premier champion olympique français de natation


Jean Boiteux, le premier champion olympique de la natation française, est mort accidentellement après avoir chuté d'un arbre à son domicile bordelais dimanche soir, a-t-on appris lundi auprès de Jean Reynal, président du comité de natation d'Aquitaine. Il était âgé de 76 ans.



Le 30 juillet 1952, il avait remporté aux Jeux d'Helsinki le tout premier titre olympique de l'histoire de la natation française en s'emparant de la médaille d'or du 400m nage libre. Seul Alain Bernard, sacré sur 100m aux JO de Pékin en 2008, a renouvelé l'exploit chez les garçons. Alors âgé de 19 ans, Boiteux avait failli être disqualifié car son père, pris par l'enthousiasme de la victoire, avait sauté tout habillé dans le bassin, a rappelé M. Reynal.

"La natation française vient de perdre un homme d'exception", ont regretté la ministre des Sports Roselyne Bachelot et la secrétaire d'Etat aux Sport Rama Yade dans un communiqué commun, en soulignant que Jean Boiteux demeurait "une référence pour tous les amoureux de la natation".

"On a perdu un très grand champion qui a marqué le sport français et qui en plus, au-delà du champion, était un cadre technique, un conseiller technique régional en Aquitaine", a pour sa part déclaré à  Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). "A la fois professionnel et passionné", il "avait rempli dans sa vie le triptyque 'dirigeant, entraîneur et champion'. Ils ne sont pas beaucoup à faire ça", a-t-il ajouté, observant que le caractère "accidentel" du décès de l'ancien nageur rendait sa disparition "encore plus dramatique".

Jean Reynal, qui connaissait Jean Boiteux depuis les années 1960, a évoqué "un homme qui avait son franc parler mais" qui "avait le cœur sur la main et n'avait jamais renoncé à s'occuper des jeunes", rappelant que l'ex-champion était la cheville ouvrière du Grand Prix de Bordeaux dont il était encore l'organisateur en février dernier.

Patrick Baquet, lui-même ancien nageur international et aujourd'hui président du club omnisports des Girondins, se souvient d'avoir été l'un des élèves de Jean Boiteux: lors de sa reconversion comme conseiller technique régional, "il a tout de suite eu l'ambition de former des nageurs et a entraîné nombre d'entre nous bénévolement (...) Il passait tous ses midis à la piscine avec les jeunes. Nous lui devons tous une reconnaissance éternelle".

Et M. Baquet de se souvenir de plusieurs anecdotes dont "ce championnat de France durant lequel Jean Boiteux a plongé à 60 ans pour remplacer un nageur au pied levé sur un 10x100m...".

Nicolas Préault, directeur général de l'équipementier Arena, a salué "la classe incarnée doublée d'une gentillesse jamais prise en défaut". Il a précisé dans un communiqué que sa société allait annuler une soirée prévue en l'honneur de Boiteux vendredi soir à Saint-Raphaël en marge des championnats de France de natation


Source: AP via Yahoo News





H. V. N. / source web








Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb