Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sport
18/12/2009 - 17:54

Dopage: le TAS disculpe Richard Gasquet

Richard Gasquet a été lavé de toute faute jeudi par le Tribunal arbitral du sport (TAS) qui accepté sa version d'une contamination à la cocaïne provoquée par le baiser échangé avec une jeune femme dans une discothèque.



Le TAS a rejeté les appels de l'Agence mondiale antidopage (AMA) et de la Fédération internationale de tennis (ITF), qui souhaitaient que l'ex-numéro 1 français puisse purger une peine allant d'un an à deux ans de suspension.

Les juges du TAS réunis à Lausanne ont cru à la possible contamination de Richard Gasquet à la cocaïne par ce baiser échangé avec une jeune femme dans une discothèque de Miami quelques heures après son forfait pour le tournoi floridien en raison d'une blessure.

"Il était impossible pour le joueur, même en prenant toutes les précautions nécessaires, de savoir qu'en embrassant une femme qu'il avait rencontrée dans un environnement non suspect, il pourrait être contaminé avec de la cocaïne", a estimé le TAS dans le communiqué justifiant sa décision.

"Je suis totalement soulagé, c'est la fin d'une histoire de fou. Je suis content d'être innoncenté à 100%", a déclaré Richard Gasquet jeudi soir sur Canal Plus. "J'ai vécu un cauchemar pendant huit mois avec cette affaire très médiatisé. J'avais plus de chances de gagner quatre Grands Chelems en battant Nadal à Roland-Garros et Federer à Wimbledon que me retrouver dans une affaire comme ça... Moralement c'était très dur, je suis heureux de retourner sur les courts".

Actuellement classé 54e mondial, Gasquet a annoncé son intention de reprendre rapidement la compétition pour rentrer à nouveau dans le Top 10.

"Je pars en Australie le 28 décembre, je vais disputer deux tournois avant l'Open d'Australie", a expliqué Gasquet. "J'ai été septième mondial, j'ai envie de revenir dans les dix premiers mondiaux".

Après avoir été auditionné par le TAS le 10 novembre, Gasquet avait ensuite repris l'entraînement à Paris sur les courts du Team Lagardère en compagnie de son entraîneur Eric Deblicker.

"C'est un énorme soulagement. On a reconnu que Richard était allé dans une soirée et qu'il y a eu un accident. Il a été blanchi. C'est très important", a déclaré Deblicker sur le site web d'Eurosport. "Il a repris le travail depuis cinq semaines et tous les jours c'était difficile. Il va revenir la tête haute. Le plus important est qu'il puisse exercer son métier. On avait imaginé son programme en fonction d'une issue heureuse et que donc il partirait en Australie. Il sera à Brisbane, puis Sydney et ensuite il participera l'Open d'Australie."

Les trois arbitres du TAS font valoir que les "quantités minimes" de cocaïne décelées dans les urines du joueur ne pouvaient être le résultat que d'"une exposition fortuite plutôt que d'une consommation de cocaïne dans des quantités usuelles pour un but récréatif."

Ils indiquent aussi dans leur attendus qu'il "a également été établi que le joueur n'était clairement pas un consommateur régulier de cocaïne, même pour des quantités infimes."

"La possibilité d'une contamination est devenue l'explication la plus plausible pour justifier la présence de métabolites de cocaïne dans l'urine du joueur", disent-ils.

"Je ne sors pas beaucoup. Le TAS a reconnu que même avec la plus grande prudence, il est très difficile pour moi de savoir que je pouvais être contaminé de la sorte. Ca été un choc quand je l'ai su. Je suis heureux de m'en être sorti", a déclaré Gasquet.

Arnaud Lagardère, le "patron" du groupe Lagardère a exprimé son "soulagement" et indiqué que Gasquet a été soutenu par les plus grands joueurs du tennis mondial. "Rafael Nadal, Roger Federer l'ont soutenu il a été énormément soutenu. La confiance dans les sports d'adresse comme celui-là est importante, quand on n'a pas toute sa tête, c'est dur. Il a pris deux mois et demi de suspension, mais en réalité, il a fait un an de suspension car il n'a rien fait cette année..."

Gasquet, 23 ans, a été contrôlé positif le 28 mars quelques heures après ce baiser donné à cette jeune femme simplement évoquée sous le nom de "Pamela". Un tribunal antidopage constitué par l'ITF a sanctionné le 15 juillet Gasquet de deux mois et demi d'une suspension débutant rétroactivement le 1er mai. L'ITF et l'AMA avaient fait appel en août de ce jugement.

Le TAS a estimé que Gasquet n'a commis "aucune faute ou négligence" au sens du règlement de l'ITF.

L'AMA a déclaré vouloir se "conformer" à la décision du TAS sans faire de commentaire.

Francesco Ricci, le président de l'ITF s'est déclaré "déçu" de cette décision.

"L'ITF évalue les implications possibles de la décision du TAS et en discutera avec l'AMA", a-t-il dit.

Le TAS n'a pas formellement annulé la décision du tribunal anti-dopage "étant donné que Richard Gasquet n'avait pas lui-même déposé un appel contre sa suspension de deux mois et demi." Cependant, le TAS a précisé dans sa sentence que "dans l'hypothèse d'une infraction de dopage ultérieure, la présente affaire ne devrait pas être comptée comme un premier cas de dopage."


Source: Associated Presse via Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK