Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sport
30/04/2009 - 17:36

Dopage: six athlètes identifiés aux JO de Pékin

Le premier médaillé d'or de l'athlétisme pour le Bahreïn, le médaillé d'argent italien du cyclisme sur route et un autre gros poisson du vélo figurent parmi les six athlètes dépistés positifs lors de nouveaux contrôles effectués sur les échantillons prélevés l'été dernier lors des Jeux olympiques de Pékin.



Les comités olympiques du Bahreïn, d'Italie et d'Allemagne ont confirmé mercredi que Rashid Ramzi sacré sur 1.500 mètres dans le Nid d'oiseau de la capitale chinoise, que David Rebellin, 2e de la course en ligne du cyclisme au pied de la Grande Muraille ainsi que l'autre coureur, l'Allemand Stephan Schumacher, ont été décelés positifs à la CERA, une EPO améliorée.

Une personne proche du dossier a par ailleurs indiqué à l'Associated Press que la marcheuse grecque Athanasia Tsoumeleka et le coureur de 800m croate Vanja Perisic figurent parmi les fautifs. Enfin, le comité olympique de République dominicaine a identifié son haltérophile Yudelquis Contreras comme étant la sixième athlète prise dans le filet des nouveaux contrôles effectués par le Comité international olympique (CIO).

Si leurs échantillons "B" devaient s'avérer eux aussi positifs, ces athlètes risquent la disqualification, la confiscation de leurs médailles et le bannissement des prochains Jeux olympiques.

Le CIO avait annoncé mardi qu'un total de sept tests positifs impliquant six athlètes avait été mis en évidence concernant la CERA, une hormone qui, prise de façon synthétique, augmente artificiellement l'oxygénation du sang. Le CIO n'avait pas désigné les athlètes ni les sports concernés.

Ces six nouveaux cas portent à 15 le total des athlètes contrôlés positifs à Pékin et démontrent l'efficacité de la politique agressive en matière de lutte contre le dopage menée y compris en dehors des périodes de compétition.

Le CIO a analysé à nouveau 948 échantillons des JO de Pékin après la mise au point d'un test de dépistage de la CERA et de l'insuline après les Jeux olympiques. Ces contrôles ont débuté en janvier et ont concerné principalement les épreuves d'endurance en cyclisme, en aviron en natation et en athlétisme.

Ramzi est le premier médaillé d'or de Pékin pris positif à des produits interdits. Le natif du Maroc, auteur du doublé 800m-1.500m lors des championnats du monde à Helsinki en 2005, avait offert au Bahreïn son premier titre olympique en athlétisme dans le temps de 3 minutes et 32.94 secondes.

L'échantillon "B" de Ramzi sera analysé en France le 8 juin et il sera entendu le même jour par le CIO, a annoncé le Comité national olympique du Bahreïn.

Si le Bahreïni est privé de titre, le Kenyan Asbel Kipruto Kiprop recevra la médaille d'or, le Néo-Zélandais Nicolas Willis l'argent et le Français Mehdi Baala, quatrième de la course, le bronze.

Athanasia Tsoumeleka avait fini neuvième du 20km marche et Vanja Perisic avait été éliminé au premier tour des séries du 800m.

A Rome, le comité olympique italien a suspendu Rebellin et le procureur antidopage Ettore Torri l'a convoqué pour l'entendre lundi. Agé de 37 ans, Rebellin avait fini deuxième de la course en ligne des Jeux de Pékin derrière l'Espagnol Samuel Sanchez. S'il perd sa médaille, l'argent reviendra au Suisse Fabian Cancellera et le bronze au Russe Alexandre Kolobnev. L'équipe de Rebellin l'a provisoirement suspendu, en attendant le résultat de l'échantillon B.

Stephan Schumacher, 13e du contre-la-montre sur route à Pékin et qui avait abandonné durant l'épreuve en ligne, figure également dans les cas positifs. L'Allemand de 27 ans avait d'ores et déjà été suspendu pour deux ans par l'Union cycliste internationale après avoir été contrôlé positif par l'antidopage français lors de contrôles supplémentaires du Tour de France ayant démontré la présence de CERA. Schumacher a remporté les deux contre-la-montre du dernier Tour de France et porté le maillot jaune de leader durant deux journées.

Auparavant, le CIO avait disqualifié neuf athlètes pour dopage lors des JO de Pékin. De plus, six cas de dopage de chevaux avaient été recensés lors des épreuves d'équitation. Le CIO a déjà privé quatre athlètes de leurs médailles chinoises: l'heptathlète ukrainienne Lyudmila Blonska (argent), les lanceurs de marteaux bélarusses Vadim Devyatovskiy (argent) et Ivan Tsikhan (bronze) et le tireur nord-coréen Kim Jong Su (argent et bronze).


Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces