Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Tribune Libre
21/07/2016 - 19:29

Dyslexie : mieux la soigner avec la musique

La dyslexie, ou difficulté à lire, se soignerait bien mieux avec de la musique, selon l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale). Rien d'étonnant à cela : la musique et le langage sont traités dans les mêmes zones du cerveau :en particulier les aires temporales et l’aire dite de Broca.
C'est tellement vrai que les musiciens, qui s'exercent à la musique plusieurs heures quotidiennement, ont des capacités de langage exacerbées. Faire de la musique - et pas du solfège – aide donc à résorber les difficultés de lecture. Par conséquent, si votre bambin, entre 8 et 11 ans, préfère jouer de son instrument que de faire de la lecture, ne vous faites pas de souci, il ne devrait pas avoir de grandes difficultés à lire.



Dyslexie : mieux la soigner avec la musique
«  … des études menées chez de grands musiciens qui s’exercent pendant des heures montrent que leurs capacités de langage sont exacerbées. Ils discriminent beaucoup mieux les sons et apprennent plus facilement une langue étrangère que la moyenne. " Le rythme semble réguler l’activité oscillatoire cérébrale qui est nécessaire au traitement du langage et à la reconnaissance des sons " confirme Daniele Schön*, coauteur de ces travaux.
Or la dyslexie, qui se manifeste par des difficultés de lecture, serait due à un problème d’encodage des sons. Les enfants auraient par exemple du mal à différencier un BA d’un PA, et seraient donc incapables de restituer deux sons différents à la lecture, laissant croire à une incapacité à reconnaître les lettres. Et là encore, de précédents travaux ont montré que les enfants qui ont des difficultés en lecture présentent également des problèmes de coordination sur le rythme que ce soit en chant, en danse, ou tout simplement en tapant des mains sur une mélodie.
Ces résultats sont tout simplement impressionnants. "Il y a véritablement un transfert de compétence au sein du cerveau, du rythme vers l’habilité à discerner les sons et donc à lire correctement, explique le chercheur. Et on peut imaginer que pour les enfants plus lents à progresser, le bénéfice de la musique devrait se poursuivre avec le temps". »

La pratique de la musique ne dispense cependant pas des séances d'orthophonie : elle les complète.
* Inserm/Université Aix-Marseille.
Source : Inserm - Corriger la dyslexie en rythme


Henri Vario-Nouioua








Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 20:31 Implant de cartilages du genou

Jeudi 31 Décembre 2015 - 00:24 Cuisinez bon et sain






Partageons sur FacebooK
Petites annonces