Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
23/11/2010 - 15:36

Economie: les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris et autres actus

Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris - La croissance américaine plus rapide qu'estimé au 3e trimestre - Front commun de Prysmian et Draka face à Xinmao - Le capital d'Areva sera probablement augmenté en deux temps - Lente reprise sur le front de l'emploi après la crise - Zodiac prêt à des coopérations industrielles avec Safran -



Economie: les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris et autres actus
Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris
Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris où le CAC 40 recule de 0,56% à 3.797,36 points vers 12h20. Les valeurs bancaires poursuivent leur mouvement de baisse, Les investisseurs craignant toujours une contagion de la situation irlandaise aux autres pays de la zone euro. CREDIT AGRICOLE accuse l'une des plus fortes baisses du CAC. Il a toutefois légèrement réduit ses pertes (-1,6%) après avoir dit que son exposition à la dette souveraine de l'Irlande était désormais "peu significative". SOCIETE GENERALE abandonne 1,56%, BNP PARIBAS 1,75% et NATIXIS 1,8%.
ARCELORMITTAL cède 2,1% dans le sillage des cours des métaux qui reculent à Londres et Shanghai en raison d'arbitrages favorables au dollar, après le bombardement mardi d'une île sud-coréenne par la Corée du Nord. LAFARGE se replie de 1,96%. Citigroup a abaissé sa recommandation à "conserver" contre "acheter" après la récente hausse du titre. MICHELIN avance de 1% à 55,33 euros. CA Cheuvreux a repris la couverture du titre avec une opinion "surperformance" et un objectif de cours de 69 euros. (Reuters)

La croissance américaine plus rapide qu'estimé au 3e trimestre

La croissance de l'économie américaine au troisième trimestre a été plus rapide qu'estimé initialement, montrent les statistiques révisées publiées mardi, mais elle reste néanmoins insuffisante par rapport au niveau élevé du chômage. En deuxième estimation, la progression du produit intérieur brut (PIB) américain ressort à 2,5% en rythme annualisé au troisième trimestre, contre une hausse de 2,0% annoncée précédemment, soutenue par des exportations, une consommation des ménages et des dépenses publiques meilleures qu'initialement envisagé. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une révision à la hausse légèrement moins forte, à +2,4%, après la croissance de 1,7% observée au deuxième trimestre. Le chiffre reste cependant inférieur à une hausse de 3,5% nécessaire, selon les économistes, pour réduire le taux de chômage, actuellement de 9,6% aux Etats-Unis. "On a de bonnes surprises avec les dépenses qui compensent les stocks. J'espère que nous pourrons répercuter cette dynamique au quatrième trimestre. C'est une bonne nouvelle", estime Nigel Gault, chef économiste chez IHS Global Insight. (Reuters)

Front commun de Prysmian et Draka face à Xinmao

L'italien Prysmian et le néerlandais Draka ont défendu mardi leur volonté de fusionner malgré l'offre plus haute soumise par le chinois Xinmao, qui souhaite racheter Draka. La position défendue par les deux groupes européens, lors d'une conférence de presse commune de leurs dirigeants, est que Xinmao n'a pas encore formellement déposé son offre. "Pour formuler une offre, un communiqué de presse ne suffit évidemment pas. A l'heure actuelle (la proposition de Xinmao) n'est pas une offre. C'est un communiqué de presse", a commenté l'administrateur délégué de Prysmian, Valerio Battista. Ce dernier a répété que son groupe ne relèverait pas son offre. Son directeur financier, Pier Francesco Facchini, a ajouté que Prysmian disposait toujours de bonnes perspectives de croissance, même en cas d'échec de l'offre sur Draka. En fusionnant, Prysmian et Draka donneraient naissance au leader mondial de la fabrication de câbles. L'offre de Prysmian, annoncée lundi conjointement, s'élève à 810 millions d'euros en numéraire et en actions. Quelques heures après, Xinmao a surenchéri en proposant un milliard d'euros en numéraire. (Reuters)

Le capital d'Areva sera probablement augmenté en deux temps
L'objectif de boucler le projet d'augmentation de capital d'Areva d'ici à la fin de l'année reste valable et l'opération se déroulera probablement en deux temps, a déclaré mardi Alexandre de Juniac, directeur de cabinet de la ministre de l'Economie. Contrôlé à près de 90% par l'Etat français, Areva doit procéder à une augmentation de capital de 15%, estimée entre 1,5 milliard et 3 milliards d'euros, pour financer ses investissements. Cette levée de fonds, décidée en juin 2009, est censée avoir lieu avant la fin de l'année. "On est en négociation avec des investisseurs", a déclaré Alexandre de Juniac à Reuters, en marge d'un congrès sur la finance et la gestion. "On se tient au timing prévu par le conseil de politique nucléaire, qui est d'essayer d'avoir bouclé cela avant la fin de l'année." (Reuters)

Lente reprise sur le front de l'emploi après la crise
La crise économique a relativement épargné l'emploi en France en 2008 et 2009 mais, en contrepartie, la reprise n'aura qu'un effet lent et modéré sur les effectifs, conclut une étude du Centre d'analyse stratégique (CAS) publiée mardi. Cet organisme rattaché aux services du Premier ministre estime qu'il faudra attendre 2015 pour retrouver le pic d'emploi d'avant le déclenchement de la crise. Et cette amélioration devrait privilégier initialement l'intérim et le travail temporaire.L'étude identifie quatre grandes tendances susceptibles d'"irriguer" à moyen terme l'emploi en France et de dégager des gisements potentiels de création d'emplois: la "servicisation" et le "verdissement" de l'économie, les services à la personne et les "emplois cognitifs" (recherche-développement, design, ingénierie, architecture, marketing et publicité). Le CAS estime entre 450.000 et 550.000 les emplois détruits dans les secteurs marchands depuis le début de la crise. (Reuters)

Zodiac prêt à des coopérations industrielles avec Safran
Zodiac Aerospace s'est dit mardi prêt à envisager des coopérations industrielles avec Safran, en particulier dans l'avion électrique, tout en réaffirmant qu'il n'était pas à vendre. L'équipementier, qui a mieux résisté que prévu en 2009-2010 en contrôlant ses coûts, a confirmé ses objectifs de croissance à la faveur de la reprise des programmes aéronautiques, persuadé de disposer des atouts nécessaires pour se développer seul. Le dégonflement de la spéculation liée à Safran et l'absence de surprise spectaculaire dans les résultats annuels provoquent des prises de bénéfices sur le titre Zodiac, en recul de 2,24% à 48,74 euros vers 11h40, sous-performant Safran qui perd 0,36%. Zodiac, dont la capitalisation atteint 2,7 milliards d'euros, a pris 67% en Bourse depuis le début de l'année, contre 69% pour Safran, qui pèse 9,7 milliards, et 24% pour l'indice européen de l'industrie. Après quatre mois d'offensive infructueuse, Safran a dû renoncer jeudi dernier à toute offre hostile pour six mois, sous la pression de l'Autorité des marchés financiers (AMF). Cela ne referme pas le dossier pour autant, selon les analystes. (Reuters)

Source : Yahoo Actualités



Ryma Mendy






Ryma Mendy

Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:03 Dabo Ismael: Marabout voyant Clermont-Ferrand

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK

Petites annonces