Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sénégal d'Aujourd'hui
11/07/2009 - 12:47

Électricité: Saint-Louis pleure et accuse Samuel Sarr

A Saint-Louis, les jeunes Guet-Ndariens se rebellent contre les coupures intempestives de courant dans la Langue de Barbarie et promettent de riposter. «Nous sommes fatigués», «les bougies coûtent chers», «on a en mare», «non aux coupures de courant» ; tels sont les mots des jeunes Guet-Ndariens.



Cette marche qu’ils ont organisée dans la nuit du jeudi 8 juillet au vendredi 10 juillet a pris fin devant l’agence régionale de la Senelec. En a croire ces centaines de jeunes regroupés, «la prochaine fois sera pire et la mobilisation sera forte pour lutter contre les coupures de courant, dont souffre la Langue de Barbarie et Saint-Louis, en général». Ces jeunes ont même déclaré que les factures de courant du mois en cours ne seront pas payées, si dans les jours à venir, les coupures ne cessent dans ce quartier de pécheurs. Ils ont terminé leur marche dans la paix, mais aussi dans des moments de panique, pour certains, car il y a quelques années, les pécheurs ont démoli certains lieux de la Senelec pour les mêmes motifs. Leur prochaine sortie est prévue dans les prochains jours, si la situation perdure.


«Cheikh Fallou» Nicolaï

La visite du promoteur de lutte «Cheikh Falou» Luc Nicolaï à Touba, avant-hier, a été riche. Il a été longuement reçu par le Khalife Général des Mourides, Aladji Serigne Bara Mbacké. Lors de leur tête à tête, le marabout a fait des révélations au sujet de celui qu’il considère comme «son propre fils». L’audience a été spéciale, selon un témoin. Car, nous dit-on, Luc a été reçu le jeudi, jour réservé aux Dahiras. Le promoteur a informé le Khalife de la fin de la saison et de l’organisation des autres combats. Selon nos sources, Serigne Bara Mbacké a apporté son soutien à «son fils Luc», qu’il considère comme un membre de sa famille. Devant tous les invités, le marabout a pris la décision ferme d’accompagner son talibé dans toutes ses entreprises. Le Saint homme n’a pas manqué de le féliciter. Selon lui, Luc a tout d’un vrai talibé mouride. «Tu est un véritable disciple, qui respecte les enseignements de Serigne Touba, Khadimoul Rassoul», lui aurait-il dit. En plus, le marabout a confié d’importants projets à Luc, qui est chargé de suivi. Le promoteur, pour sa part, a déclaré être motivé par sa rencontre avec le Khalife. D’ailleurs, à la date du 9 août, se tiendra le combat Balla Bèye 2/Lac 2. Lac 1, lui, fera face à Bazooka le 1 août.

Bac

Puisque les résultats du Bac 2009 continuent de tomber, nous allons nous y intéresser. Dans la commune de Louga, les résultats sont tout de même assez satisfaisants, contrairement à d’autres localités. Si certains chefs de famille imputent la responsabilité à l'Etat, pour les nombreuses grèves, d'autres, par contre, ne peuvent que constater les dégâts et essayer de recommencer, l'année prochaine. Dans la commune de Louga, au total 156 candidats ont été déclarés admis au premier tour (21,22%) sur les 735 inscrits au baccalauréat au lycée d'enseignement général de Louga. Quelque 362 candidats subissent les épreuves du deuxième tour, soit un taux de 49,5%. 18 mentions, dont 9 "bien" et "assez bien" ont été notées, après la publication des résultats.

Mort

Une veuve, qui supportait difficilement le décès de son époux, s’est donné la mort avant-hier, jeudi 9 juillet à Diabir, quartier situé à la lisière de l’aéroport de Ziguinchor, a-t-on appris vendredi auprès de la brigade de gendarme mixte de Boudody. Adama Diédhiou, 49 ans, a été retrouvée pendue à un arbre vers 17 heures, après avoir été dans la journée dans son champ d’anacardiers. Son corps a été déposé à la morgue de l’hôpital régional de Ziguinchor. Selon les premiers témoins, la victime qui vivait dans la misère, isolée des populations, se lamentait fréquemment du décès de son époux, il y a deux mois. Elle avait 10 enfants.

Meds

Hier, vendredi 10 juillet, pendant presqu’une heure de temps, le Collectif des Femmes du Meds ont été reçu en audience par le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye. Les femmes du Meds ont échangé avec le Chef du Gouvernement des questions qui concernent la situation économique nationale. Les échanges ont également porté sur leurs acticités, pour lesquelles le Premier ministre leur a promis son soutien. Il faut tout simplement signaler que la mobilisation du Collectif des femmes du Meds a été forte.

Diawara victime…

Transféré de Bordeaux à Marseille cet été, Souleymane Diawara a été victime d'un usurpateur sur la toile. Il a contacté le site internet de l’Equipe pour mettre un terme à la rumeur selon laquelle il aurait craché sur son ancien club. C'est l'un des buzz du moment sur internet. Souleymane Diawara s'est attiré les foudres du public girondin pour avoir, soi-disant, rejoint sur Facebook un groupe intitulé «Jouer à Bordeaux, un choix par défaut». Surpris par cette affaire et par l'ampleur qu'elle a prise sur les forums des supporters bordelais, le défenseur sénégalais a contacté lequipe.fr pour rétablir la vérité. Il n'a jamais fait partie d'un tel groupe. «C'est un supporter qui a dû créer un compte à mon nom. Il a lancé cette rumeur parce qu'il avait la haine que je rejoigne Marseille, le club ennemi». Quelle mauvaise foi, de la part de ces internautes !

Enquête

Les enquêtes lancées par la Présidence de la République sur le matériel agricole de la Goana 1 n’ont pas encore connu leur épilogue. En réalité, les machines ont été offertes à des personnes pour usage agricole, mais certains les auraient tout bonnement vendues. Selon nos sources, le président de la République, saisi du dossier, s’est montré particulièrement remonté contre un tel comportement. Il a reçu la liste de toutes les personnes qui ont bénéficié de ce matériel. Le Premier ministre et le Commandant de la Gendarmerie de la zone ont mis des hommes sur cette affaire. Selon les informations que nous avons reçues, toujours concernant cette affaire, le matériel n’est pas sorti du pays, mais il a été vendu, contrairement aux vœux des autorités.

Karim Wade

Selon des informations de sources généralement bien informées, le ministre d’Etat, ministre de la Coopération internationale, Karim Wade pourrait assister à la course hippique doté du Grand Prix du chef de l’Etat, qui aura lieu dimanche à Kébémer, ville natale de son père de président. Dans tous les cas, Karim est attendu dans le fief de Me Abdoulaye Wade, où on l’avait d’ailleurs invité à venir militer, quelques mois avant les dernières élections locales. Les populations de Kébémer n’arrivent à comprendre pourquoi leur petit fils ne vient jamais les voir. Et pourtant, pensent certains, Kébémer peut bien lui porter bonheur, à lui Karim Wade. De toute façon, il ne prendra pas un avion, comme ce fut pour se rendre Boynadji (village devenu tristement célèbre), pour se rendre chez ses grands-parents.

De retour

Le président de la République, Me Wade, après 10 jours d’absence du pays, est rentré hier. Il a été accueilli par la quasi-totalité des membres du Gouvernement. Me Wade a été à Paris et en Italie, où il a assisté à la clôture de la rencontre du G8. Après sa déclaration à la résidence sénégalaise de Paris, d’importantes décisions politiques sont attendues, dans les prochains jours, du côté de la Mouvance présidentielle. Mais quand Wade dit qu’il va reprendre son parti, c’est toujours comme avant. Jusqu’ici, il n’a fait que se répéter.

Arrière

133.000 FCfa, c’est l’arriéré de loyer qu’un membre des Calots bleus de Wade doit à son locataire. C’est avant-hier qu’il a reçu la sommation de l’huissier de Justice, et il doit quitter les locaux dans les plus brefs délais. Hier, nous avons rencontré le gars en question. Mais, sérieusement, le président Wade doit venir en aide Mamadou Sidibé, car c’est de lui qu’il s’agit, qui n’a plus aucun espoir. Il est fa-ti-gué !

Benno condamne

«La coalition Benno Siggil Sénégal (Bss) condamne énergiquement les agissements du Président Mamadou Tandja, qui cherche à imposer un recul démocratique grave au Niger, notamment par le piétinement inacceptable de la Constitution du pays. (Elle) s’étonne que le président Abdoulaye Wade (...) ne dise rien sur la situation préoccupante du Niger». Ces propos, on peut les lire dans un communiqué rendu public par ce groupe constitué de partis de l’opposition sénégalaise. «Benno exprime sa solidarité et son soutien à l’ensemble des forces démocratiques et patriotiques du Niger, qui sont en train de se battre contre les dérives monarchiques de Tandja pour maintenir leur pays dans le concert des nations démocratiques», souligne la même source. Les leaders de Benno, qui disent n’avoir «aucune confiance en Me Wade», pensent-ils que le Président aurait les mêmes visées que Tandja ?

Frustrations

La Cap 21 est aujourd’hui uniquement composée de leaders de partis frustrés du traitement qu’ils subissent de la part du parti au pouvoir, le Pds. Ils sont, aujourd’hui, au nombre de 49, la majeure partie de ses membres n’ayant pas de quoi mener normalement ses activités politiques. Ces formations, qui ont soutenu le «Pape du Sopi» et qui continuent d’être sa «garde rapprochée» face à l’opposition –le Pds ayant failli à sa mission- ne sont ni soutenus, ni impliqués dans la gestion des affaires publiques. Plus grave encore, leur dernière rencontre avec le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, remonte à 2005. Et ce sont ces leaders de parti qui, aujourd’hui, seront invités à former le Grand Parti présidentiel. Mais attention, ils ne sont pas tous d’accord. Car ils ont peur de subir le même traitement qu’Omar Khassimou Dia, Me Massokhna Kane, Me Doudou Ndoye, Bassirou Sagna, Jean-Paul Dias, entre autres, qui ont vendu leur âme au diable (le Pds).

Sos … Sos… Cos…

Ousmane Kane est malade, très malade et s’alimente très difficilement. Une intervention chirurgicale, qui ne peut se faire qu’à l’étranger, lui est nécessaire. Mais le coût de l’opération -au moins dix (10) millions de francs Cfa- est son grand handicap. Personnes de bonne volonté, aidez-le pendant qu’il est encore temps. On pense surtout au Mouvement pour la Solidarité International de Serigne Mbacké Ndao, qui œuvre très activement dans ce sens. Contact : 77 564 22 26 - 77 514 37 33.

Défaite

L’équipe nationale féminine de volley-ball du Sénégal a été battue hier, vendredi 10 juillet, à Nairobi par le Kenya, en match comptant pour la première journée des éliminatoires zone Afrique du prochain championnat du monde de volley. Le Sénégal, qui effectuait son entrée dans la compétition, a perdu par trois sets à zéro, les «Lionnes» n’ayant pas résisté à l’expérience kenyane. Cette défaite ne sonne pas cependant la fin des chances de qualification des coéquipières de Mame Cogna Ndiaye. Elles ont encore deux matches à jouer, contre la Tunisie, cet après-midi, et contre le Cameroun, dimanche, deux matches à l’issue desquels elles connaîtront leur sort. La Tunisie, de son côté, a battu le Cameroun lors de cette première journée.



Source: Rewmi


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK