Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Sénégal d'Aujourd'hui
01/04/2009 - 16:02

Europe/Afrique: Wade pour une coopération plus active

Le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, a appelé l’Europe à se monter « plus coopérative » avec l’Afrique, sous peine, a-t-il averti, de voir cette dernière lui tourner le dos au profit d’autres pays comme l’Amérique, la Chine et l’Inde.



« L’Europe a intérêt à apporter des changements dans ses relations avec l’Afrique, en devenant plus coopérative, sinon, dans dix ans, elle ne vendra même plus une bicyclette dans notre continent », a notamment indiqué le président Abdoulaye Wade en recevant lundi le titre de Honoris Causa de l’Université 1 de Montpellier. Dans tous les cas, « l’Afrique ne sera pas isolée », a ajouté le président de la République, soulignant que le « continent est dans un processus qui lui permet d’être dans un grand ensemble économique avec l’Amérique latine et l’Asie qui a de grands pays comme l’Inde, la Chine et l’Iran qui a même acheté la licence de Peugeot, construit les mêmes véhicules et les revend à notre pays moins chers ».

Même si « on remarque que de plus en plus nos étudiants sont formés en Amérique et en Asie », l’espoir est permis de voir l’Europe continuer à cheminer avec l’Afrique, a toutefois relevé le chef de l’Etat.

« Il y a une note positive avec la possibilité de dialogue et un partenariat pour relever les défis », a-t-il dit, non sans rappeler que « les relations entre la France et le Sénégal sont des relations appréciables, car le code communal a été voté à Saint-Louis en 1830 et que nous avons commencé à voter en 1848 déjà ». Partant de là, il a invité « la France et le Sénégal à ramer dans la même direction et bâtir un intérêt mutuel ».

Le chef de l’Etat avait, auparavant, fustigé le travail du Tribunal pénal international (Tpi) qui, selon lui, n’est intéressé que par le continent africain. Il a, en outre, invité le G-8 et le G-20 à plus de coopération avec l’Afrique, avant de rejeter, de nouveau, « le concept d’immigration choisie qui vise à sélectionner les meilleurs, ce qui constitue une fuite des cerveaux. Une chose qui n’arrange pas notre continent ».

Le chef de l’Etat était accompagné d’une forte délégation comprenant le président du Sénat Pape Diop, les ministres Moustapha Sourang (Enseignement secondaire et supérieur), Abdourahim Agne (Aménagement du territoire), Mamadou Lamine Keïta (Jeunesse et Emploi des jeunes) et le vice-président de l’Assemblée nationale, le professeur Iba Der Thiam.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK