Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
L'Economie en temps réel et en continu
03/07/2009 - 23:20

Fillon débarque en Irak avec une troupe de patrons

C'est ce qui s'appelle s'engouffrer dans la brèche. Au lendemain du retrait des soldats américains des grandes villes irakiennes, le premier Ministre français, François Fillon, a pris mercredi soir le chemin de Bagdad pour une visite de vingt-quatre heures avec le gratin de l'industrie et de la finance françaises.



Une délégation d'une trentaine de personnes qui comprenait la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, la patronne du Medef, Laurence Parisot. Et, surtout, une kyrielle de grands patrons : Christophe de Margerie (Total), Louis Gallois (EADS), Bruno Laffont (Lafarge), Henri Lachmann (Schneider), Henri Proglio (Veolia), Jean-Louis Chaussade (Suez Environnement)

Sur place, Fillon a eu l'honnêteté d'y aller franco. «Les gens qui m'accompagnent sont venus avec la ferme intention de développer leurs activités en Irak», a-t-il annoncé lors d'une conférence de presse commune avec son homologue irakien, Nouri al-Maliki. «Il n'y a aucune raison que nous ne retrouvions pas la qualité des relations économiques qui furent les nôtres dans le passé.» La France fut en effet il y a quelques dizaines d'années, et notamment pendant la guerre avec l'Iran (1980-1988), l'un des plus grands partenaires commerciaux de l'Irak.

Contentieux. Après lui avoir vendu plusieurs dizaines de Mirage F1, des appareils de supériorité aérienne et d'attaque au sol plutôt sophistiqués, la société Dassault n'a ainsi cessé, tout au long des années 80, de faire des allers et retours Paris-Bagdad, dans l'espoir de placer - en plus - des Mirage 2000. Un deal qui intéressait bougrement Saddam Hussein mais fut bloqué par le gouvernement français en raison du contentieux financier qui l'opposait, alors, à Bagdad. Le 2 août 1990, l'invasion du Koweït par l'Irak sonna de toute façon le glas des ambitions des vendeurs d'armes et autres businessmen français dans le pays.

Le voyage d'hier visait donc purement et... lire la suite de l'article sur Libération.fr


Source: Libération via Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK

Petites annonces