Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
23/02/2009 - 16:42

Fillon visite le Salon de l'agriculture

France-Fillon a parcouru lundi pendant deux heures et demie les allées du Salon de l'agriculture, l'occasion de déguster vins, fromages et saucissons, mais aussi d'écouter les inquiétudes sur la réforme de la Politique agricole commune (PAC) ou les reproches sur les marges de la grande distribution.



"Chacun sait que les agriculteurs en 2008 ont eu une baisse de revenus importante. C'est donc naturel que les pouvoirs publics viennent les soutenir. C'est le sens de ma visite", a expliqué le Premier ministre. "L'agriculture française, c'est à la fois une grande richesse pour notre pays, une grande richesse économique, et en même temps c'est un élément d'identité très fort".

François Fillon n'a, de fait, pas boudé son plaisir, enchaînant les verres de vin, de cidre, ou de bière, picorant dans les fromages ou les saucissons qu'on lui tendait. Son passage dans les allées encombrées du salon provoquait parfois quelques applaudissements, même si la vraie star semblait être le ministre de l'Agriculture Michel Barnier.

Au stand des Jeunes agriculteurs, François Fillon a été interpellé au sujet des marges des grandes surfaces, jugées excessives. "Moins 30% pour les prix de la production, +25% dans les rayons", a résumé Thierry Lahaye, membre du bureau des Jeunes agriculteurs, en prenant l'exemple de l'évolution du prix du jambon depuis 2001.

"La défense du consommateur, elle n'est pas là", a-t-il accusé, se disant "excédé" par les grandes surfaces qui brandissent l'étendard de la défense du pouvoir d'achat. "Une grande surface ne défend pas le pouvoir d'achat. Elle défend sa marge. Point barre".

"Ce qu'il ne faut pas, c'est mettre ça sur le dos de la LME (loi de modernisation de l'Economie, NDLR), parce que ça, c'est pas nouveau: ça fait 30 ans", lui a répondu François Fillon. "Le système qui fonctionnait avant n'était pas bon".

Le Premier ministre ne s'est en revanche pas rendu sur le stand de la Guadeloupe, alors que la situation reste tendue sur l'île. "La Guadeloupe m'occupe une grande partie de mes journées", mais "ce qui est nécessaire aujourd'hui, c'est de soutenir l'agriculture française", a-t-il affirmé.


Source: Yahoo News

Awa Diakhate








Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League