Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
France
22/11/2010 - 11:02

France: le PS demande une enquête sans entraves sur Karachi et autres actus

Le PS demande une enquête sans entraves sur Karachi - Le Bourgogne reprend des couleurs à la vente de Beaune - Marseille: Brice Hortefeux annonce des renforts policiers - Des sans-papiers s'échappent du centre de rétention administrative - Les locaux du site d'informations Rue89 cambriolés à Paris - Finistère: deux retraités assassinés retrouvés dans les décombres - Des salariées licenciées pour avoir dénigré leur hiérarchie -



France: le PS demande une enquête sans entraves sur Karachi et autres actus
Le PS demande une enquête sans entraves sur Karachi
Le Parti socialiste demande lundi que la justice puisse travailler sans entraves dans l'affaire de l'attentat de Karachi et souhaite une relance de la mission d'information parlementaire pour auditionner plusieurs personnalités de la majorité. Des enquêtes ont mis au jour un soupçon de corruption sur la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995, en marge d'une vente de sous-marins au Pakistan. Les paiements ayant été interrompus, un lien est soupçonné avec un attentat qui a fait 15 morts dont 11 Français en 2002. Le député socialiste Arnaud Montebourg a déclaré sur France Info que les deux juges d'instruction qui travaillent sur l'affaire ne devaient pas être entravés. "Tous les obstacles ont été dressés par le pouvoir exécutif pour faire échouer les investigations et la manifestation de la vérité. Il n'y a aucune raison que ceux qui sont proches du pouvoir puissent échapper à la justice", a-t-il dit. Il fait notamment allusion à l'appel du parquet de Paris, qui menace de provoquer l'interruption de la procédure conduite sur la corruption présumée par le juge Renaud Van Ruymbeke. (Reuters)

Le Bourgogne reprend des couleurs à la vente de Beaune
La 150ème vente des vins des Hospices de Beaune conduite par Christie's a vu dimanche une hausse des cours d'environ 20% des vins de Bourgogne par rapport à l'édition 2009. La prestigieuse "pièce du président" de cette vente aux enchères considérée comme la plus importante du monde dédiée au vin a été en effet adjugée à 400.000 euros (soit 800 euros la bouteille) et a battu tous les records. Au total, la vente a rapporté 4,8 millions d'euros, un chiffre légèrement inférieur à l'édition 2009 mais avec un volume de pièces inférieur. Elle était exceptionnellement composée de 500 litres au lieu des 228 habituels de Beaune Premier-Cru de la cuvée Nicolas Rolin. Elle est revenue à Jacques Boisseaux, propriétaire du château de Meursault et de la maison Patriarche, et contribuera à financer la recherche contre le cancer. Le millésime 2010 présente la particularité d'un volume plus restreint que 2009 du fait de vendanges tardives mais également de développement de petites baies très concentrées. (Reuters)

Marseille: Brice Hortefeux annonce des renforts policiers
Brice Hortefeux a annoncé dimanche un renforcement des effectifs de sécurité à Marseille, où un adolescent de 16 ans a été tué et un garçon de 11 ans grièvement blessé vendredi dernier sur fond de trafic de drogue. Le ministre de l'Intérieur a notamment promis la mise en place de deux unités de force mobile supplémentaires, soit environ 150 hommes, de 117 adjoints de sécurité et de cinq policiers "spécialisés et expérimentés" pour renforcer le service départemental d'information générale (SDIG). Les deux unités de force mobile seront déployées dans les prochaines 48 heures sur les quartiers sensibles de Marseille pour en assurer la surveillance et la sécurisation. Les cinq enquêteurs du SDIG doivent être nommés au 1er décembre. Le maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, avait exigé "les renforts de police nécessaires" dans sa cité, confrontée à un regain de violence. (Reuters)

Des sans-papiers s'échappent du centre de rétention administrative
Six sans-papiers se sont échappés du centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes (Val-de-Marne) durant les nuits de vendredi à samedi et de samedi à dimanche, a-t-on appris de source policière. Trois d'entre eux ont pu être interpellés depuis par les policiers. Une première évasion a eu lieu samedi vers 2h30, provoquant des incidents au sein du CRA. Cinq autres personnes se sont enfuies dimanche vers 4h30 du matin. "Des dégradations ont eu lieu dans des bâtiments où le climat était très tendu", ajoutait-on de même source. (AP)

Les locaux du site d'informations Rue89 cambriolés à Paris
Les locaux de plusieurs sociétés, dont ceux du site d'informations Rue89, ont été cambriolés dans la nuit de samedi à dimanche dans le XXème arrondissement de Paris, a-t-on appris dimanche de source policière. Le deuxième district de police judiciaire (DPJ) a été chargé de l'enquête. Une quinzaine d'ordinateurs ont été dérobés dans les locaux qui abritent l'équipe rédactionnelle de Rue89. "D'autres sociétés de l'immeuble ont également été visitées", indiquait-on de même source, sans fournir plus de précisions. Dans un communiqué, Patrick Bloche, secrétaire national aux médias du PS, a exprimé "son inquiétude face à la multiplication des vols dont sont victimes les médias dans notre pays". (AP)

Finistère: deux retraités assassinés retrouvés dans les décombres
Un couple de sexagénaires, dont les corps calcinés ont été retrouvés jeudi soir dans leur maison de Bourg-Blanc (nord du Finistère), ont été assassinés, a-t-on appris samedi de source proche de l'enquête. L'autopsie a notamment révélé que l'homme avait succombé à 29 coups de couteau. Leurs cadavres avaient été retrouvés dans leur cuisine jeudi en début de soirée par les pompiers alertés par l'un des fils des victimes, inquiet de ne plus avoir de nouvelles. Des traces de sang ont été relevées dans d'autres pièces de cette demeure. Selon plusieurs témoignages de riverains, une explosion avait été entendue jeudi durant l'après-midi. Aucune trace d'effraction, ni aucun vol n'ont été constatés par les enquêteurs de la gendarmerie. (AP)

Des salariées licenciées pour avoir dénigré leur hiérarchie
Critiquer sa hiérarchie sur Facebook peut conduire à un licenciement. Vendredi, le conseil de prud'hommes de Boulogne-Billancourt a jugé fondé le licenciement de deux salariées d'une entreprise d'ingénierie pour dénigrement de leur hiérarchie sur le réseau social Facebook. Leur avocat a annoncé qu'il allait faire appel, dénonçant une décision "contraire aux principes généraux du droit". La production de la page mentionnant les propos incriminés "constitue un moyen de preuve licite du caractère bien-fondé du licenciement", a estimé le conseil de prud'hommes, jugeant que le licenciement avait une "cause réelle et sérieuse" et qu'il y avait un trouble caractérisé dans l'entreprise, a déclaré à l'Associated Press Me Gregory Saint-Michel, l'avocat des salariées licenciées. (AP)

Source : Yahoo Actualités



Ryma Mendy







Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69

Mercredi 31 Décembre 2014 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces