Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
22/12/2010 - 15:38

France: les enfants haïtiens adoptés arrivent et autres actus

Les enfants haïtiens adoptés arrivent en France - Neige verglas: 20 départements en vigilance orange - L'Assemblée adopte le texte Loppsi 2 sur la sécurité intérieure - Le Parlement vote le quatrième collectif budgétaire de l'année - Laurent Gbagbo doit quitter le pouvoir sans délai - Alliot-Marie espère la libération prochaine des reporters otages - Une information judiciaire ouverte sur l'hippodrome de Compiègne -



France: les enfants haïtiens adoptés arrivent et autres actus
Les enfants haïtiens adoptés arrivent en France
Une centaine d'enfants haïtiens sont arrivés mercredi matin à Paris à bord d'un avion affrété par les autorités françaises au terme d'un long bras de fer juridique et diplomatique. L'appareil s'est posé à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle un peu après 10h00, a constaté un journaliste de Reuters sur place. Un deuxième avion doit faire l'aller-retour jeudi, ce qui permettra à 318 enfants au total de gagner la France juste à temps pour Noël, au grand soulagement de leurs familles d'adoption qui ont bataillé près d'un an, depuis le séisme de janvier dernier, pour obtenir leur transfert. Les procédures d'adoption ont été ralenties, quand elles n'ont pas été suspendues, après le tremblement de terre qui a ravagé Haïti, faisant plus de 250.000 morts et des centaines de milliers de sans-abri. Les enfants devaient être pris en charge à leur arrivée par des équipes médicales. Le ministère des Affaires étrangères a également mis en place un dispositif pour régler les dernières procédures administratives avec leurs parents. (Reuters)

Neige verglas: 20 départements en vigilance orange
Météo France a émis mercredi un bulletin de alerte vigilance orange pour 20 départements en raison d'une alerte à la neige et au verglas, valable jusqu'à jeudi 10h. Le bulletin diffusé par Météo France concernait la région Ile-de-France, l'Aisne, les Ardennes, l'Eure, Eure-et-Loir, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne, Morbihan, Oise, Orne, et Sarthe (72). "Un système perturbé actif va traverser la France du sud-ouest au Nord Est. Au contact de l'air froid présent sur le nord du pays, les précipitations se produiront sous forme de neige", précise Météo France dans son communiqué. "Cet épisode débutera vers 18h sur le Pays de Loire, 19h sur l'Ile-de-France, 20h sur le Bretagne,sud Normandie et Picardie". (AP)

L'Assemblée adopte le texte Loppsi 2 sur la sécurité intérieure
Les députés ont adopté mardi en seconde lecture par 305 voix contre 187 le projet de loi sur la sécurité intérieure, dit Loppsi 2, qui fixe les grandes orientations des forces de l'ordre pour cinq ans (2009-2013). Les groupes UMP et du Nouveau Centre ont voté pour, à l'exception pour ce dernier de cinq de ses membres qui se sont abstenus, dont le président du parti Hervé Morin. L'opposition de gauche a voté contre ce texte que le Sénat examinera à son tour en seconde lecture au premier trimestre 2011. Ce texte, qui fait suite à la loi dite Loppsi 1 du 29 août 2002 parvenue à échéance fin 2007, reprend notamment des mesures annoncées le 30 juillet dernier par Nicolas Sarkozy lors de son discours de Grenoble. Ce projet de loi est vivement dénoncé par l'opposition de gauche et par les associations de défense des droits de l'homme. "C'est un bric-à-brac sans visions ni moyens", estime le Parti socialiste. Le groupe PS a d'ores et déjà annoncé qu'il saisirait le Conseil constitutionnel dès que le projet de loi sera définitivement voté par le Parlement. Hervé Morin a justifié son abstention par le fait que le texte prévoit le blocage des sites internet présentant des images de mineurs à caractère pornographique par l'autorité administrative. "Seul un juge judiciaire, et non une autorité administrative, doit disposer de pouvoir bloquer un site internet", écrit-il sur son site. (Reuters)

Le Parlement vote le quatrième collectif budgétaire de l'année
Le Parlement français a adopté définitivement mardi soir le projet de loi de finances rectificative pour 2010, le quatrième de l'année, qui revoit à la baisse le déficit budgétaire, à 149,7 milliards d'euros au lieu de 152 milliards. Après l'Assemblée, le Sénat a entériné le texte mis au point la veille par une commission mixte paritaire (CMP) composée de sept députés et de sept sénateurs. Le nouveau projet de loi de finances rectificative pour 2010 est donc définitivement adopté par le Parlement. Le groupe UMP et celui du Nouveau centre (NC) ont voté pour. Les groupes de l'opposition de gauche ont voté contre. "Ce texte procède à un certain nombre d'ajustements concernant l'équilibre du budget de l'Etat. Ils prennent acte du respect de nos objectifs en matière de dépense et de nos prévisions de recettes", a dit François Baroin, le ministre du Budget. Cette loi est tristement révélatrice du décalage patent entre les propos tenus par les autorités légitimes de notre pays sur ce qu'il conviendrait de faire et la réalité de la situation financière, économique et budgétaire de la France, a déclaré Jérôme Cahuzac (PS), président de la commission des Finances de l'Assemblée. Ce PLFR, appelé aussi "collectif budgétaire", comporte toute une série de mesures comme la réforme du plan d'épargne logement (PEL) pour les plans ouverts à compter du 1er mars 2011, ou bien encore une réforme de la fiscalité de l'urbanisme. (Reuters)

Laurent Gbagbo doit quitter le pouvoir sans délai

Paris a appelé à nouveau mardi au départ sans délai de Laurent Gbagbo et s'est dit très vigilant sur la situation des 15.000 ressortissants français et des Européens installés en Côte d'Ivoire. "Nous voulons que ceci se termine vite, que ceci se termine pacifiquement dans l'intérêt des Ivoiriens", a déclaré la ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale. Elle a souligné qu'aucune attaque ou menace n'avait été formulée pour l'instant envers des Français ou des Européens mais que la France se préparait à toute éventualité, y compris l'évacuation de ses ressortissants. "La situation demeure extrêmement fragile (...) Nous nous préparons à toute éventualité et tous les moyens qui pourraient être éventuellement nécessaires sont prêts à une intervention", a-t-elle dit. Les autorités françaises estiment que les 950 soldats français du dispositif Licorne déployés en Côte d'Ivoire sont "en capacité" d'évacuer leurs ressortissants si nécessaire. Le président sortant Laurent Gbagbo a demandé leur départ, ainsi que celui des 10.000 casques bleus présents dans le cadre de l'Onuci, mais cette demande a été rejetée par l'Onu et Paris. Michèle Alliot-Marie a rappelé que Laurent Gbagbo, qui refuse de quitter le pouvoir après un scrutin remporté le 28 novembre selon la communauté internationale par son rival Alassane Ouattara, subit des pressions de plus en plus fortes. (Reuters)

Alliot-Marie espère la libération prochaine des reporters otages
La France espère une libération "dans de très brefs délais" des deux journalistes retenus en otage depuis près d'un an en Afghanistan, a déclaré mardi le ministre des Affaires étrangères. Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, reporters à France 3, ont été enlevés au nord-est de Kaboul le 29 décembre 2009. "Nous espérons que les démarches qui ont été entreprises notamment par le gouvernement afghan permettront leur libération dans de très brefs délais", a dit Michèle Alliot-Marie lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale. Des images des deux journalistes s'adressant à leurs familles ont été envoyées en France ces derniers jours. Ces vidéos "datées du mois de novembre et qui ont été authentifiées les montrent en assez bonne santé compte tenu des conditions de leur détention depuis bientôt un an", a dit Michèle Alliot-Marie. Pour Rémy Pflimlin, président de France Télévisions, cette vidéo "est la preuve que les négociations se poursuivent". (Reuters)

Une information judiciaire ouverte sur l'hippodrome de Compiègne
Une information judiciaire contre X a été ouverte par le parquet de Compiègne (Oise) dans l'affaire de la vente de l'hippodrome de la ville, dans laquelle est mis en cause l'ex-ministre Eric Woerth, a-t-on appris mardi de source judiciaire. L'avocat d'Eric Woerth, Jean-Yves Le Borgne, estime que cette démarche n'aura pas d'incidence pour son client, puisqu'il fait déjà l'objet d'une procédure distincte devant la Cour de justice de la République en raison de sa qualité de ministre au moment des faits. "Cette affaire est déjà sous le regard d'un magistrat de la Cour de justice de la République". Cette dernière, qui a examiné le 2 décembre le cas de l'ancien ministre du Budget, se prononcera vraisemblablement courant janvier sur l'ouverture d'une éventuelle enquête pour favoritisme. Le parquet de Compiègne a ouvert une information judiciaire contre X à la suite d'une plainte déposée par sept députés socialistes. Elle vise d'éventuelles infractions de complicité de prise illégale d'intérêts et de trafic d'influence, notamment. Dans un souci de bonne administration de la justice, le parquet de Compiègne a demandé le dépaysement de la procédure à Amiens (Somme). (Reuters)

Source : Yahoo Actualités


Ryma Mendy








Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69

Mercredi 31 Décembre 2014 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces