Sommaire
France
03/07/2009 - 14:34

France: revue de presse du 3/07/09

Affaire Élise, la garde d'Elise enfin fixée - Ingrid Betancourt, les critiques m'ont fait de la "peine" - Le vaccin anti-grippe A(H1N1) disponible à l'automne en France - Relaxe pour l'enseignant qui avait crié "Sarkozy, je te vois" - A Villiers-le-Bel, en novembre 2007, 'c'était la guerre' - Le récit du calvaire de Camille au procès de Cheb Mami - La recherche des boîtes noires du vol Rio-Paris est prolongée.



France: revue de presse du 3/07/09
Affaire Élise - La garde d'Élise enfin fixée
L'expresse: le juge aux affaires familiales de Tarascon (Bouches-du-Rhône) rendra sa décision ce vendredi sur la garde de la jeune Élise, la fillette franco-russe dont les parents se disputent la garde depuis deux ans, et qui avait fait l'objet en mars d'un enlèvement en pleine rue d'Arles. Lors de l'audience, le 12 juin, la mère d'Élise, Irina Belenkaïa, avait demandé au juge la mise en place d'une "garde alternée 50-50" de sa fille de trois ans, lors d'une procédure incidente à la procédure de divorce en cours entre les deux parents, selon son avocat Me Grégoire Rincourt.

Ingrid Betancourt: les critiques m'ont fait de la "peine"
Lepoint.fr: un an après sa libération, l'ex-otage Ingrid Betancourt est sorti de son silence. La madone franco-colombienne a reconnu avoir été blessée par les critiques de codétenus, disant toutefois ne vouloir conserver que "les moments de grandeur" de ses compagnons, qu'elle considère comme ses "frères". L'ancienne sénatrice n'a guère été épargnée pendant cette première année de liberté retrouvée. "Hautaine, arrogante, égoïste, distante"... plusieurs ouvrages publiés par six anciens otages ayant côtoyé Ingrid Betancourt dans la jungle ont dressé un portrait inattendu de la Franco-Colombienne.

Le vaccin anti-grippe A(H1N1) disponible à l'automne en France
Reuters: la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, annonce que le vaccin contre la grippe A(H1N1) sera disponible à l'automne en France. Elle a déclaré sur i-télé vouloir "proposer à tous les Français qui le souhaitent la vaccination dont ils ont besoin, sans rendre cette vaccination obligatoire".

Relaxe pour l'enseignant qui avait crié "Sarkozy, je te vois"
Reuters: le tribunal de police de Marseille a relaxé le professeur de philosophie accusé d'avoir perturbé un contrôle de police en criant "Sarkozy, je te vois". Poursuivi pour "tapage diurne troublant la tranquillité d'autrui", l'homme de 47 ans n'était pas présent à l'audience. Le juge de proximité, Philippe Adjissi, a estimé que les propos de l'enseignant étaient "maladroits et déplacés" mais qu'ils n'avaient pas un "caractère injurieux".

A Villiers-le-Bel, en novembre 2007, 'c'était la guerre'
Lemonde.fr: Les mots ne sont pas sortis. Des regrets, parfois. Quelques excuses prononcées à voix basse. Mais pas d'explications. Des longs silences. Comme une incapacité à communiquer. Rien, ou si peu, sur le pourquoi de la violence. Presque rien, non plus pour ceux qui nient les faits pour tenter de se défendre. Les dix hommes, âgés de 21 à 25 ans, jugés jeudi 2 et vendredi 3 juillet par le tribunal correctionnel de Pontoise (Val-d'Oise) pour des jets de projectiles contre des policiers à Villiers-le-Bel, en novembre 2007, n'ont pas su mettre de mots sur les émeutes et la 'rage' qui les ont saisis lorsqu'ils ont appris le décès de deux adolescents dans une collision avec une voiture de police.

Le récit du calvaire de Camille au procès de Cheb Mami
Lemonde.fr: la procureure de la République du tribunal correctionnel de Bobigny a requis sept ans d'emprisonnement et le maintien en détention de Mohamed Khelifati, alias Cheb Mami, jeudi 2 juillet. Le chanteur franco-algérien, âgé de 42 ans, surnommé le prince du raï, répondait de 'violences aggravées' sur son ancienne maîtresse, Camille, 43 ans [le prénom a été modifié], qu'il avait tenté de contraindre à avorter en août 2005 à Alger. 'Je lui demande pardon, je regrette', a lancé le chanteur qui encourait dix ans de prison et 150 000 euros d'amende avant la suspension de l'audience vers 23 heures. Le jugement devait être rendu vendredi 3 juillet.

La recherche des boîtes noires du vol Rio-Paris est prolongée
Lemonde.fr: les recherches des boîtes noires de l'avion d'air France qui s'est abîmé dans l'Atlantique le 1er juin seront prolongées, a déclaré, vendredi 3 juillet, Dominique Bussereau, le secrétaire d'État français aux transports. Un Airbus A330 d'air France qui effectuait la liaison Rio-Paris (vol AF447) a disparu dans l'Atlantique le 1er juin, avec 228 personnes à bord. Les boîtes noires de l'appareil, qui émettent pendant environ un mois, n'ont toujours pas été retrouvées malgré d'importants moyens déployés sur place par le Brésil et la France.

VG/source web

Virginie GIMENO








Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces