Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

France
20/05/2016 - 21:14

Gauche: ''à droite toute''

C'est l'opinion des députés frondeurs du PS qui on tenté de rassembler 58 élus pour déposer une motion de censure de gauche. Ils ont échoué à deux voix près. On ne peut vraiment pas en vouloir aux frondeurs de qualifier les deux Gouvernements de François Hollande de mener une politique de droite, tellement c'est vrai.
D'un autre côté, peut-on en vouloir au Gouvernement de mener la politique qui convient le mieux aux électeurs ? Un hypothèse plus dramatique serait que la politique menée par un Gouvernement de gauche serait sensiblement la même que celle que pourrait mener un Gouvernement de droite. Parce qu'au fond, l'économie de la libre concurrence non faussée (comme si c'était possible!) est en train de mener la danse sur un bon trois quart de la planète.
Pour en revenir aux frondeurs, ce sont les seuls à avoir tenu bon contre la constitutionnalisation de la déchéance de nationalité. Revue de presse :



Gauche: ''à droite toute''
Les "frondeurs" échouent de peu à déposer une motion de censure
Les opposants de gauche à la loi Travail ont échoué de peu à déposer une motion de censure contre le gouvernement mercredi, une attaque rare et symbolique de la profonde division de la gauche à un an de la présidentielle et des législatives. Ces députés principalement socialistes, Front de gauche et écologistes ont réuni 56 signatures sur les 58 nécessaires pour présenter un texte dont l'adoption par au moins 289 députés aurait permis de renverser le gouvernement. (fr.reuters.com)

Motion de censure: ces 24 heures de psychodrame qui ont ébranlé la gauche
Le dernier affrontement au sein de la gauche risque de laisser durablement des traces. Au terme d'un psychodrame observé tranquillement par une opposition en position d'arbitre, les "frondeurs" socialistes ont échoué, mercredi 11 mai, à deux voix près, à réunir les 58 signatures nécessaires pour déposer une motion de censure contre le gouvernement Valls et sa loi Travail. (metronews.fr)


Sylvie Delhaye S. D.






Sylvie Delhaye S. D.






Partageons sur FacebooK