Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
13/02/2009 - 18:53

Gaza: un accord de cessez-le-feu en vue

Gaza- L'heure était à l'espoir malgré de nouvelles violences, notamment deux tirs de roquettes palestiniennes contre le sud d'Israël: un accord entre le Hamas et l'Etat hébreu sur une trêve dans la Bande de Gaza pourrait en effet être annoncé dès ce week-end, selon le mouvement islamiste.



Des militants de Gaza ont tiré vendredi deux roquettes, qui sont tombées dans le sud d'Israël près d'un kibboutz et sur la ville de Sderot, a déclaré l'armée israélienne, qui a également fait état d'un tir d'obus contre l'Etat hébreu. Aucun blessé n'a été signalé et aucun groupe n'a revendiqué ces attaques, lancées en violation du cessez-le-feu informel instauré le 18 janvier par Israël et le Hamas.

Quelques heures plus tard, un raid aérien israélien a fait un mort, membre des Comités de résistance populaire, et un blessé grave près de la ville de Khan Younès, dans la Bande de Gaza, selon des responsables palestiniens. L'armée israélienne a confirmé la frappe, affirmant que les deux hommes projetaient de lancer une attaque contre Israël. Tsahal a également annoncé avoir bombardé six tunnels utilisés pour la contrebande d'armes à la frontière entre Gaza et l'Egypte.

Un adolescent palestinien a aussi été mortellement blessé par un tir israélien lors d'un accrochage à Hébron, en Cisjordanie, entre des jeunes et les soldats de Tsahal, a annoncé un hôpital palestinien.

Ces violences sont intervenues alors que les négociations menées en Egypte entre le Hamas et Israël sur une trêve de longue durée dans la Bande de Gaza étaient, selon des responsables du mouvement islamiste, proches d'aboutir.

L'Egypte assure la médiation entre les deux parties qui n'ont pas de contacts directs. Une délégation du Hamas se trouve ainsi au Caire, alors qu'un émissaire israélien fait la navette entre Tel Aviv et la capitale égyptienne.

Jeudi soir, Moussa Abou Marzouk, chef adjoint du Hamas, a affirmé que le Mouvement de la résistance islamique s'était entendu sur une trêve de 18 mois avec Israël, et que l'accord devrait être annoncé d'ici deux jours, après consultations avec les autres factions palestiniennes. Il a précisé à l'agence de presse officielle égyptienne MENA que l'accord demande à Israël de rouvrir les points de passage de Gaza, ce qui constitue une revendication-clé du Hamas.

De son côté, Taher Nounou, porte-parole de la délégation du Hamas au Caire, a précisé vendredi s'attendre à un accord "dans les trois prochains jours". Il a fait état de progrès sur les questions du cessez-le-feu, de la réconciliation entre le Hamas et le Fatah et sur les fonds destinés à la reconstruction de Gaza. "De nombreux obstacles ont été levés, surtout sur l'arrêt de toute forme d'agression, la question de la nature des marchandises (qui entrent à Gaza) et l'ouverture de la frontière", souligne-t-il dans un communiqué.

La Bande de Gaza est soumise à un blocus imposé par Israël et l'Egypte depuis que le Hamas a pris le contrôle du territoire par la force en juin 2007, au détriment du Fatah du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Selon le médiateur égyptien, le chef du renseignement Omar Souleiman, cité par la presse égyptienne vendredi, quatre difficultés demeurent: "les tirs de roquettes, la création d'une zone-tampon entre la Bande de Gaza et Israël, un engagement du Hamas à respecter le calme et un arrêt de la contrebande d'armes."

Peu d'informations ont filtré côté israélien. Des responsables de la défense ont évoqué des négociations sérieuses et fructueuses. Un premier accord pourrait autoriser l'ouverture partielle des points de passage et être suivi d'un autre incluant la libération du soldat israélien Gilad Schalit, détenu par le Hamas depuis 2006, en échange de la libération de prisonniers palestiniens. Les négociations sur Gilad Schalit ont jusqu'ici achoppé sur le choix des prisonniers palestiniens qui seraient relâchés en contrepartie. La liste présentée par le Hamas comprend des organisateurs d'attentats-suicides.

Des tirs de roquettes et des incidents le long de la frontière entre Israël et Gaza se produisent régulièrement depuis la fin de l'offensive israélienne "Plomb durci" dans le petit territoire palestinien.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise