Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
30/01/2009 - 13:30

George Mitchell rencontre Mahmoud Abbas

Ramalah- En visite au Proche-Orient, George Mitchell, a appelé hier l'Autorité palestinienne à s'impliquer de manière active pour consolider la fragile trêve dans la bande de Gaza, malmenée par un nouveau tir de roquette palestinienne suivi d'une riposte israélienne.



Ismaïl Haniyeh, le chef du gouvernement Hamas, au pouvoir à Gaza, a appelé à la réconciliation entre son mouvement et le Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas. C'est le "principal objectif" du Hamas aujourd'hui, a-t-il assuré dans un entretien à la chaîne Al-Jazira.

Il a également dit espérer une amélioration des relations entre les Etats-Unis de Barack Obama et le monde musulman. "Je pense qu'il n'est pas dans l'intérêt des Etats-Unis de rester en conflit avec les mondes arabe et musulman, étant donné leurs intérêts dans la région. Nous espérons que le nouveau président américain révisera les politiques de son prédécesseur", a-t-il ajouté depuis un lieu non déterminé.

Il s'agit de la première déclaration publique d'Ismaïl Haniyeh depuis l'annonce de cessez-le-feu séparés par Israël et le Hamas le 18 janvier, après trois semaines d'offensive israélienne dans la bande de Gaza. Craignant pour sa vie, le Premier ministre du Hamas est entré dans la clandestinité avant le début des bombardements.

En Israël, les principaux candidats aux élections législatives du 10 février ont de leur côté affirmé leur volonté de mettre fin à la domination du Hamas sur Gaza. "Sur le long terme, il n'y aura pas d'autre choix que de renverser le gouvernement du Hamas", a affirmé Benyamin Nétanyahou, chef du Likoud, donné favori pour succéder au Premier ministre sortant Ehoud Olmert. De son côté, la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, chef du parti Kadima, au pouvoir, a précisé qu'évincer le Hamas était un "objectif à long terme" d'Israël.

Le gouvernement israélien estime qu'aucun accord de paix ne peut être mis en oeuvre tant que le Hamas contrôle la Bande de Gaza, censée constituer avec la Cisjordanie l'une des deux grandes composantes d'un futur Etat palestinien.

George Mitchell a rencontré ce jeudi à Ramallah, en Cisjordanie, le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, réaffirmant la nécessité d'empêcher la contrebande d'armes à Gaza et de mettre fin au blocus imposé au petit territoire.

Autre priorité affichée par l'émissaire de M. Obama, renforcer la trêve à Gaza. "Il est important de consolider un cessez-le-feu soutenable et durable", a-t-il déclaré dans une brève déclaration aux médias après son entretien avec M. Abbas.

M. Mitchell a estimé nécessaire, pour lutter contre le trafic d'armes, de mettre sur pied "un mécanisme qui permette l'entrée des marchandises légales" en concertation avec l'Autorité palestinienne.

Le diplomate américain souhaite l'ouverture des points de passage de Gaza sur la base d'un accord conclu en 2005 sous l'égide des Etats-Unis, qui confie à l'Autorité palestinienne le contrôle du terminal de Rafah entre l'Egypte et Gaza, et prévoie le déploiement d'observateurs européens pour lutter contre la contrebande.

Sur le terrain, de nouveaux incidents ont montré la fragilité de la trêve à Gaza. Des Palestiniens ont tiré une roquette contre Israël tôt jeudi, l'armée israélienne répliquant par une frappe aérienne qui a fait un mort dans le sud de Gaza. Selon l'armée israélienne, la victime était impliquée dans l'explosion d'une bombe qui a coûté la vie mardi à un soldat israélien à la frontière entre Gaza et Israël.

Moins d'une semaine après sa nomination par Barack Obama, George Mitchell est arrivé mardi en Egypte, étape inaugurale d'une tournée d'au moins huit jours destinée à consolider le fragile cessez-le-feu dans la Bande de Gaza et relancer les pourparlers de paix israélo-palestiniens. Après l'Egypte, Israël et la Cisjordanie, M. Mitchell doit se rendre en Jordanie, Turquie, Arabie saoudite, France et en Grande-Bretagne.




Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces