Sommaire


Internet
22/03/2010 - 22:08

Google tente de contourner la censure chinoise

L'Américain Google redirige depuis lundi les visiteurs de son moteur de recherche chinois Google.cn vers son service en langue chinoise basé à Hong Kong, mais a choisi de maintenir ses autres activités en Chine continentale.



Le groupe tente ainsi de trouver un équilibre entre sa position contre la censure chinoise et son désir de tirer profit d'un marché internet en pleine croissance.

Google a affiché son intention de garder ses bureaux de vente et d'ingénierie en Chine afin de continuer notamment à vendre des publicités pour la version en langue chinoise de son moteur de recherche aux Etats-Unis.

On ignore si la tentative du géant de l'Internet de contourner les règles de la censure chinoise en utilisant Hong Kong comme porte arrière suscitera l'acrimonie de Pékin.

David Drummond, principal avocat de Google, a déclaré qu'il était toujours possible que Google procède au retrait d'une partie de sa force de vente en Chine si le gouvernement bloquait l'accès au moteur de recherche à Hong Kong. Environ 700 des 20.000 employés de Google travaillent en Chine.

Le 12 janvier dernier, le groupe américain avait annoncé qu'il cesserait de se plier aux règles de la censure chinoise après avoir découvert que des hackers avaient piraté des comptes de courrier électronique hébergés par Google et appartenant notamment à des militants chinois des droits de l'Homme.

Les pourparlers entre l'entreprise et le gouvernement se sont soldés par un échec. Le 12 mars, le ministre de l'Intérieur chinois Li Yizhong a annoncé que le groupe devait se plier aux lois chinoises, sans quoi la Chine se développerait sans Google.


Source: AP via Yahoo News

H. V. N. / source web







Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69

Mercredi 31 Décembre 2014 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don: