Sommaire
Tribune Libre
29/04/2009 - 18:39

Grippe porcine:un dispositif de veille mis en place par l’Etat

Sénégal: pour faire face à la grippe porcine qui a fait plus de 150 morts au Mexique, le ministère de la Santé et de la Prévention a mis en place un dispositif de veille et renforcé la surveillance au niveau des points d’entrée.



Cette pandémie survenue au Mexique et qui s’est propagée dans plusieurs pays européens et aux Usa empêche les autorités de ces différents pays et les responsables de l’Oms, ainsi que les pays non touchés de dormir.

Aussi, le Sénégal, (tout comme d'autres pays d'Afrique Gabon, Tunisie...)  a pris un certain nombre de mesures. Il s’agit, selon le chef de la Division de la Surveillance épidémiologique au ministère, le Dr Mady Ba, de renforcer la surveillance au niveau national, le Sénégal ayant mis en place, depuis une vingtaine d’années, un système de surveillance de la grippe humaine saisonnière.

« Nous avons aussi un laboratoire de référence mondiale puisque étant agréé par l’Oms. En plus de ce laboratoire, il est organisé un système de surveillance au niveau des structures sanitaires », a indiqué le Dr Mady Ba.

Mais pour barrer la route à cette pandémie qui voyage de pays en pays, le ministère de la Santé et de la Prévention a renforcé le système de surveillance au niveau des services médicaux, des zones d’entrée comme l’aéroport de Dakar, de Saint-Louis, de Cap-Skiring. Le ministère va aussi renforcer le dispositif de surveillance du Port autonome de Dakar et au niveau des frontières, informe le chef de la Division épidémiologique.

S’y ajoute la mise en place de comités de veille dans les différents districts du pays. Sur le plan médical, le Sénégal a un stock de médicaments qui lui permet, si des cas sont détectés, de les prendre en charge. Pour le moment, les autorités sanitaires et leurs partenaires suivent l’évolution de cette pandémie jusqu’au niveau des comités de veille.

Toutes les informations recueillies seront transmises au personnel soignant, ce qui permettrait de détecter l’entrée du virus. « Donc, il n’y a pas lieu de s’inquiéter », rassure le Dr Mady Ba, selon qui la pandémie sera maîtrisée avec la création, dans les brefs délais, d’un vaccin, le virus ayant été identifié par les chercheurs.


Source: Le Soleil


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces