Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Régions
20/02/2009 - 16:09

Guadeloupe : les propositions de M. Sarkozy à l'étude

Paris- Comme s'il lui fallait réparer une erreur, si ce n'est une injustice après bientôt cinq semaines de conflit, Nicolas Sarkozy a pris le temps d'écouter.



Guadeloupe : les propositions de M. Sarkozy à l'étude
Durant près de trois heures, le chef de l'Etat s'est exprimé longuement, puis a entendu les doléances des 26 élus, parlementaires et présidents des conseils généraux et régionaux des départements d'outre-mer, de la Guadeloupe bien sûr, de la Martinique, de la Guyane et de la Réunion conviés, jeudi 19 février, à l'Elysée.

'Pendant des années, on n'a pas dit la vérité aux Français d'outre-mer car l'on pensait pouvoir tout traiter par un bienveillant paternalisme', a-t-il confessé. Puis, lors d'une intervention télévisée diffusée dans la foulée sur RFO, il a compati : 'Je sais le sentiment d'injustice qui vous habite face à des inégalités, à des discriminations qui vous paraissent, à juste titre, j'emploie le mot, intolérables.'

A ceux qui lui reprochaient d'avoir négligé ces territoires lointains, il a promis de se rendre en Guadeloupe 'dès le calme revenu' pour lancer la série d'Etats généraux et 'engager un débat sans tabou (...) sur le modèle d'organisation pour (ces) territoires'.

Après l'échec des négociations menées par le préfet de la Guadeloupe et le secrétaire d'Etat, Yves Jégo, après la reprise en main du dossier par le premier ministre, François Fillon, le président de la République s'est posé en dernier recours. Il s'est donc efforcé de présenter un ensemble de mesures, évaluées à 580 millions d'euros, destinées, l'espère-t-il, à 'ramener la paix civile' et à sortir de la crise.

A court terme, pour atteindre la revendication des 200 euros de hausse de salaires et d'augmentation de pouvoir d'achat, le gouvernement a mis sur la table l'exonération des charges sociales pour les primes versées par les entreprises. Il y a ajouté l'extension du revenu de solidarité active mis en place d'ici à la fin 2009. Le chef de l'Etat s'en est pris ensuite aux 'monopoles, surprofits, rentes de situation et formes d'exploitation' qui attisent les prix et un chômage plus élevés qu'ailleurs. M. Sarkozy a demandé à la grande distribution que soit fixée une liste de 100 produits de référence commercialisés à un prix proche de ceux de la métropole. En y ajoutant une mission d'inspection confiée à l'autorité de la concurrence sur les mécanismes de fixation des prix des carburants ...

Source: Yahoo News
Lire la suite dans Le Monde

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo