Quantcast
Sommaire
EditoWeb MagaZine
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub        pub

soyez-y!

Humeurs - Rumeurs
07/03/2022 - 15:23

Guerre en Ukraine et le Yemen alors?

Toutes les guerres nous horrifient, mais il semble qu'elles ne soient pas horribles de la même manière. Au Yémen, des millions de personnes sont effrayées et affamées", déclarent des journalistes. Certains commentaires apportent une dimension plus convaincante : regarder cette horreur en Ukraine et dans tous les conflits dans les yeux des enfants.



Certains commentaires apportent une autre dimension plus convaincante : regarder cette horreur en Ukraine et dans tous les conflits dans les yeux des enfants . L'effroi, le désespoir et le désarroi se lisent sur tous les visages qui apparaissent à la télévision ou dans les journaux. "Les adultes devraient avoir honte de ce que nous faisons à ces innocents dans le monde entier": Malik a raison. Nous sommes consternés par ce qui se passe en Ukraine, mais nous semblons ignorer ou être indifférents aux autres conflits.

Des millions d'enfants sont effrayés et meurent de faim en Afghanistan à cause des sanctions imposées à un nouveau gouvernement. Des millions d'enfants sont effrayés et affamés au Yémen, où le soutien occidental en matière d'armement permet à l'Arabie saoudite de paralyser l'approvisionnement en nourriture. En Syrie, les enfants sont effrayés et affamés alors que la guerre civile s'éternise. L'Irak échoue et les enfants souffrent. En Afrique, la famine et la peur envahissent le continent dans des endroits comme le Nigeria, l'Éthiopie, la Somalie et le Soudan. Et partout, les visages des enfants sont un témoignage féroce et accablant du comportement des adultes.

 la sanglante invasion russe de l'Ukraine devrait nous ouvrir les yeux sur d'autres guerres plus lointaines, mais elle ne mentionne pas que certaines de ces guerres ont été déclenchées par nos propres gouvernements occidentaux. L'invasion et l'occupation de l'Irak ("shock and awe", comme ils s'en sont vantés) auraient fait jusqu'à un million de morts, ainsi que la naissance de l'État islamique ; l'invasion de la Libye, soutenue par l'OTAN, a provoqué des troubles et la misère dans la région. Les effets à long terme de l'invasion et de l'occupation de l'Afghanistan, que l'Otan a également soutenue, sont désormais évidents. De quoi faire réfléchir.

Nous avons pensé longtemps en "Occident" que les guerres n'assaillent que les personnes pauvres et non civilisées. Ceci explique en partie pourquoi la guerre au Yémen, que le gouvernement britannique soutient en fournissant des armes à l'Arabie saoudite, est si peu couverte. Où est l'indignation face à la catastrophe humanitaire qui s'y déroule ?

Les récentes sanctions imposées par les États-Unis vont encore paralyser les efforts déployés pour acheminer l'aide humanitaire dans les régions du Yémen contrôlées par les Houthis. Le peuple yéménite meurt sans abri ni nourriture.

Comme on peut le noter,, il y a des guerres ailleurs qu'en Ukraine. Une vieille dame chrétienne que j'ai rencontrée récemment m'a dit avec une certaine amertume qu'elle ne répondrait pas aux différents appels à la prière pour l'Ukraine. Pourquoi ? Malgré des années de conflit et des milliers de morts dans son pays, elle n'a jamais entendu les responsables des églises britanniques prier pour la paix dans ce pays. Elle est réfugiée nigériane et a clairement compris le message : si ce ne sont que des Noirs qui se massacrent les uns les autres à bonne distance, qu'ils se débrouillent.
Les articles sur le racisme inconscient trop évident dans la couverture de la guerre en Ukraine rend la lecture inconfortable (Ils sont 'civilisés' et 'nous ressemblent' : la couverture raciste de l'Ukraine, mais n'oublions pas que depuis plus de 100 ans, l'Europe a été marquée par des guerres d'une ampleur inimaginable auparavant, dans lesquelles la haine raciale a joué un rôle important.

Bien que souvent négligé, cet aspect indéniable est souligné par le titre du livre de Mark Mazower, Dark Continent : Europe's Twentieth Century (1998), dans lequel il est retracé depuis la fin de la première guerre mondiale jusqu'aux guerres qui ont suivi l'éclatement de la Yougoslavie dans les années 1990.

 

Henri Vario-Nouioua



Lu 208 fois






Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram
Pinterest