Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub       
pour y être
Commerces et services
20/07/2021 - 14:39

Gynécologie en Suisse


Au cours des 40 semaines de gestation qui vont de la conception à la naissance du bébé, de nombreuses choses se produisent. Certaines sont très évidentes, comme les changements physiques dans le corps de la femme, tandis que d'autres sont plus cachées, comme la croissance du fœtus. La durée de la grossesse se calcule en semaines, à partir de la date de la dernière menstruation, et il est donc important de connaître cette date avec certitude. Si la naissance a lieu entre 37 et 41 semaines, nous avons une grossesse "à terme" ; "prématurée" si la naissance a lieu avant 37 semaines ; "prolongée" si la naissance a lieu à 42 semaines ou plus. En outre, il sera utile de disposer d'informations sur les symptômes, les examens à effectuer, le calcul de la période de fécondité, une alimentation adéquate, les médicaments, les activités recommandées et déconseillées.



Source pour en savoir plus : https://sos-gynecologue.ch/

La santé du père avant et pendant la grossesse

La question que les chercheurs se sont posée était la suivante : "La santé du père avant la conception est-elle associée à l'interruption de la grossesse ?". Les résultats rapportés semblent aller dans ce sens. Les données analysées proviennent d'une vaste base de données américaine compilée à des fins d'assurance, contenant des données de 2008 à 2015 sur 854 804 grossesses, dont 18% se sont terminées par une grossesse extra-utérine, une fausse couche ou une mortinaissance.

Dans le cas de la santé paternelle, les éléments liés au syndrome métabolique (hypercholestérolémie, hypertension, diabète, obésité), aux maladies chroniques du sujet et à un indice couramment utilisé en médecine pour évaluer l'espérance de vie en fonction de la survenue simultanée de conditions pathologiques ont été pris en compte. L'analyse des données - qui a pris en compte les différents facteurs relatifs aux deux parents afin d'éviter des erreurs dans l'évaluation statistique - a révélé que le risque d'une issue négative de la grossesse dépend de la présence d'indicateurs de mauvaise santé paternelle et augmente avec la présence simultanée de plusieurs indicateurs.

Par ailleurs, on sait depuis longtemps que des habitudes malsaines telles que le tabagisme ou des facteurs de risque tels que le surpoids ou l'exposition à des substances toxiques présentes chez le père affectent la fertilité et la santé de leurs enfants, même si, comme l'ont montré les recherches sur le sujet, les hommes, et en particulier les futurs parents, l'ignorent.

L'importance de l'égalité et du partage

Outre la contribution, dès la période pré-conceptionnelle, du père et de la mère au succès de la grossesse, la discussion peut être étendue à la prise de conscience de l'importance de tous les éléments du contexte familial pour le bien-être psychophysique des enfants, avec une attention particulière au concept de partage.

Le rôle paternel évolue rapidement dans le monde occidental, caractérisé par des sociétés traditionnellement patriarcales. Les pères sont aujourd'hui appelés à jouer un rôle qu'ils n'ont souvent pas vécu directement avec leurs parents, ce qui implique la nécessité de créer une "manière d'être" en l'absence de modèles de référence". Le partage des tâches de soins a des effets concrets qui ont été mis en évidence par des études au fil du temps. La recherche scientifique nous indique que le rôle de soignant modifie la neurobiologie des personnes.

Par exemple, les pères qui s'occupent de leurs enfants et de leur partenaire développent une synchronisation affective et un mode d'interaction sociale différents des pères qui ne le font pas. Il a également été démontré que les soins paternels entraînent moins de problèmes de comportement à l'adolescence, une meilleure réussite scolaire et une réduction des comportements violents et antisociaux. Des interventions simples, comme lire à haute voix à ses propres enfants dans les premiers mois et années de vie, ont des effets positifs sur le comportement socio-émotionnel à l'âge de 3 ans".

Inégalités sociales

Il existe également des preuves d'une association entre l'implication paternelle dès la grossesse et les effets sur la relation de couple, l'état émotionnel maternel, la relation père-enfant, l'auto-efficacité paternelle, la coparentalité et la cogestion des activités domestiques . Parmi les interventions recommandées auprès des pères figurent une participation active à tous les stades de la grossesse, notamment la participation à l'accompagnement à la naissance et aux visites prénatales, la découverte des compétences fœtales et néonatales, et la présence à tous les stades du travail, de l'accouchement et des soins postnatals, y compris le contact précoce peau à peau avec le bébé.
 


josie bonet







Flashback :
< >

Mardi 3 Août 2021 - 14:27 Blépharoplastie régénérative Paris

Mardi 3 Août 2021 - 14:12 Injections de Fillers en esthétique

Mardi 3 Août 2021 - 11:13 Comment combattre les rides ?

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League