Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Humeurs - Rumeurs
18/06/2009 - 19:21

Histoires de fantômes et de revenants

Occultisme - histoires de fantômes et de revenants - les enigmatiques lignes de mazca - les monstres peuplants nos océans - les traces de sabot du diable - des armées qui disparaissent - Le Ballon de la mort - la malédiction des pharaons - les rêves prémonitoires - les mystérieux disques de chine -



Histoires de fantômes et de revenants
Histoires de fantômes et de revenants
Les histoires de fantômes, de spectres et de revenants ne datent pas d'hier. Depuis aussi longtemps que la mémoire des hommes puisse se souvenir, les histoires d'apparitions d'esprits des gens morts sont rencontrés dans chaque coin du monde et les meilleures histoires de fantômes et de maisons hantées. Plusieurs relatent même des apparitions de fantômes d'animaux. Le plus grand mystère de la vie étant sans nul doute la mort, les appartitions d'outre-tombes resterons sujets d'actualités encore bien longtemps.
 
Les énigmatiques lignes de Nazca
Avant Christophe Colomb, avant même les Incas, les habitants de la région de Nazca, au sud du Pérou, traçaient d’étranges lignes sur le sol de la pampa. Entre les vagues de l’océan Pacifique et des premiers reliefs des Andes, ils nous ont laissé le témoignage de connaissances géométriques et astronomiques d’autant plus inexpliquées que ces figures ne sont visibles que du ciel. Selon la datation au carbone 14, cette civilisation aurait vécu probablement entre 300 av. J.-C. et 800 après J.-C. Les Nazcans savaient-ils se déplacer dans les airs? De qui tenait-il leur savoir cosmique ? Un autre formidable mystère de la civilisation.

Les traces de sabot du diable
Cette petite histoire se produisit le 8 février 1855 dans la campagne anglaise. Ce jour est resté gravé dans la mémoire des habitants des nombreux petits villages de la région du Devon. Bien qu'aucune preuve concrète de cet évènement ne soit restée visible, il y a eu plusieurs témoins, ce qui peut donner une bonne crédibilité à l'histoire. Les marques de «sabot du diable» doivent leur nom aux villageois stupéfaits qui les ont vu apparaître du jour au lendemain alentour de leurs villages. Ce matin là, ils découvrirent dans la neige d'innombrables empreintes mystérieuses. L'énigmatique piste faisait le tour de 18 villages et se retrouvait sur plus de 160 kilomètres.

Des armées qui disparaissent
Depuis des siècles, de nombreux cas de disparitions sont restés inexpliqués. En 1707, lors de la guerre de succession en Espagne, 4000 hommes qui partaient en guerre contre les armées de Philippe V ne sont jamais réapparus de derrière la chaîne montagneuse des Pyrénées. Pourtant la bataille n’a jamais eu lieu. Les expéditions espagnoles qui partirent à la recherche du régiment n’ont retrouvé ni corps, ni armes, ni bagages. En 1858, c’est un bataillon de 650 soldats qui disparut dans la forêt de Saïgon. Un autre bataillon qui les suivait à 2 km n’a rien observé de particulier sur l’itinéraire commun emprunté!

Le Ballon de la mort
En 1785, Jean-François Blanchard, le pionner français du ballon, est le premier homme à traverser la manche par voie aérienne. Sa femme, tout aussi intrépide, et également aéronaute de renom, fait un grand nombre de montées en ballon pour célébrer des évènements nationaux, en particulier le mariage de Napoléon en 1810. Mme Blanchard plonge vers la mort après que les feux d’artifice ont enflammé son ballon en 1819. Son mari a été tué en 1809 alors qu’il utilisait un parachute de son invention.

Les mystérieux disques de Chine
Des scientifiques et des archéologues ont étudié des tombes, des restes, et d'étranges objets, un ethnologue en a discuté avec leur descendants, un linguiste a traduit leur récit... Mais aucune étude récente ne s'est intéressée à cette affaire incroyable, qui pourrait bouleverser tout ce que nous croyons savoir de notre histoire et de notre place dans l'univers. L'une des histoires les plus extraordinaires relative à des visiteurs extra-terrestres débute en 1938 alors que l'archéologue Chi Pu Tei découvre une série de tombeaux régulièrement creusés et alignés dans des cavernes artificielles des montagnes de Baian Kara Ula près de la frontière Sino-Thibétaine. Entre des décorations montrant de petits êtres coiffées de casques, des étoiles, des planètes et des lignes qui les joignent, il trouva de petits squelettes aux larges crânes. Il fut vite évident que les étranges squelettes n'étaient pas ceux d'une espèce inconnue de singe, lesquels n'enterrent pas leur morts.

AM/ source web


A. M. / source Web







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces