Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Amériques
23/06/2009 - 19:40

Inculpation de firmes associées à Madoff

Une société de conseil en placements californienne et une société de courtage de New York sont poursuivies en justice depuis lundi. Elles étaient secrètement contrôlées par le financier Bernard Madoff, et drainaient des milliards de dollars vers son système d'escroquerie pyramidale.



L'autorité des marchés financiers, la SEC, a annoncé les poursuites pour fraude contre Cohmad Securities à New York et de son patron Maurice "Sonny" Cohn, sa fille, le directeur de la firme, ainsi que le vice-président et principal courtier, Robert Jaffe. Un conseiller en investissement, philanthrope réputé de Beverly Hills, Stanley Chais, est également poursuivi pour avoir placé tous les fonds de trois sociétés de bienfaisance, soit près d'un milliard de dollars, chez Madoff.

En investissant des milliards chez Bernard Madoff, les associés touchaient des commissions proportionnelles, pour plusieurs centaines de millions, estime la SEC. Ils étaient des maillons essentiels de la pompe à finances, attirant des riches peu avisés financièrement, selon le gendarme de la bourse. Les associés faisaient miroiter le privilège que représentait le fait d'être admis comme investisseur chez Madoff.

Madoff était copropriétaire de Cohmad et contrôlait en secret la firme, l'utilisant pour alimenter sa pyramide. La société était située dans le même immeuble que la firme principale de Bernard Madoff, le Lipstick, sur la 3e avenue de Manhattan.

Le financier aux mains d'or donnait l'impression de ne pas avoir besoin de promouvoir ses produits financiers pour les placer, mais ses associés Cohn et Jaffe se chargeaient de ce marketing, en ignorant ou fermant les yeux sur le fonctionnement des investissements de Madoff, estime le directeur de la SEC Robert Khuzami, rappelant que l'escroc avait constamment besoin d'argent frais.


Source: Associated Presse via Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK