Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
Art et Culture
02/01/2009 - 17:30

Isabelle Huppert première dame de Cannes

Paris- L'actrice Isabelle Huppert, 55 ans, présidera le jury du 62e Festival de Cannes, qui sera organisé du 13 au 24 mai. "Je suis très heureuse et très fière, a-t-elle déclaré en acceptant l'invitation du président du festival, Gilles Jacob et du délégué général, Thierry Frémaux.



Cannes et moi, c'est une longue histoire, et ce prochain rendez-vous scelle définitivement mon amour pour le festival, et donc pour le cinéma mondial. Cannes, c'est la porte ouverte à toutes les nouvelles idées du monde. En être une spectatrice privilégiée m'enthousiasme."

M. Frémaux a indiqué  qu'offrir la présidence du jury à une artiste telle qu'Isabelle Huppert, c'est rendre hommage à celle qui met sa popularité de comédienne au service du cinéma d'auteur, qui s'engage auprès des jeunes metteurs en scène et que les cinéastes étrangers admirent". Jeudi 1er janvier, l'actrice a par ailleurs été promue officier de la Légion d'honneur.

Cette actrice mélodique, jouant sur ses silences, sa bouche, ses lèvres, un certain regard, le trouble et l'opacité, est venue plus de vingt-cinq fois au Festival de Cannes, en ou hors compétition, avec Jean-Luc Godard ou Benoît Jacquot, comme maîtresse de cérémonie ou comme jurée, pour présider un colloque ou pour remettre la Palme d'or. Elle s'y est vue décerner deux fois le Prix d'interprétation féminine, en 1978 pour Violette Nozière de Claude Chabrol (portrait d'une mythomane des années 1930 qui empoisonna ses parents) et en 2001, pour La Pianiste de l'Autrichien Michael Haneke (sur les rapports névrosés d'une fille et de sa mère, d'après un roman d'Elfriede Jelinek). On trouve dans sa prestigieuse filmographie de nombreux cinéastes étrangers : Michael Cimino, Joseph Losey, Marco Ferreri, Marta Meszaros, Mauro Bolognini, Andrzej Wajda, Werner Schroeter, Hal Hartley, Jerzy Skolimowski ou encore Rithy Panh avec lequel elle vient de tourner Un barrage contre le Pacifique (sortie le 7 janvier). Sortira aussi d'ici à Cannes, Villa Amalia, le film que Benoît Jacquot a transposé du roman de Pascal Quignard et où elle interprète une femme qui, du jour au lendemain, rompt avec tout ce qui constituait sa vie.

César de la meilleure actrice en 1986 pour La Cérémonie de Claude Chabrol, de nombreuses fois couronnée aux European Awards et aux festivals de Berlin, Moscou, Thessalonique, Hambourg, San Sebastian, Taormina, Montréal, elle fut récompensée trois fois à Venise. Elle y reçut en 2005 un Lion d'or spécial d'interprétation pour Gabrielle de Patrice Chéreau, qui la voit "intime et distante, intelligente, froide, brûlante, prête à tout pour jouer. Se donnant aux autres et absente en même temps, solitaire et multiple. Avec comme une avidité fatale et assumée".

Parmi ses rôles les plus marquants, outre les films pour lesquels elle fut primée : La Dentellière de Claude Goretta, Passion de Jean-Luc Godard, Loulou de Maurice Pialat, Coup de torchon de Bertrand Tavernier, Eaux profondes de Michel Deville, Saint-Cyr de Patricia Mazuy ou L'Ecole de la chair de Benoît Jacquot.


Source: Yahoo News

Awa Diakhate








Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces