Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Asie & Extrême Orient
13/11/2009 - 19:11

Japon et Etats-Unis revoient leur alliance face à la Chine

Barack Obama et le Premier ministre japonais Yukio Hatoyama se sont engagés à redéfinir les liens entre les deux pays à la lumière de la montée en puissance de la Chine dans l'arène mondiale.



Le président américain, qui entame par le Japon une tournée en Asie qui se poursuivra à Singapour, en Chine et en Corée du Sud, cherche à raffermir des liens distendus par des divergences sur la présence militaire américaine sur l'archipel.


Hatoyama, investi en septembre après la victoire de son Parti démocrate (PDJ) aux élections à la chambre basse, a annoncé, lors d'une conférence de presse conjointe avec Barack Obama, un réexamen des relations américano-japonaises qui s'inscrit dans le droit fil de sa campagne électorale.
"Je lui ai dit que l'alliance entre les Etats-Unis et le Japon était la pierre angulaire de tout. Mais compte tenu des temps qui changent et de l'environnement mondial, je souhaite approfondir cette alliance et en créer une nouvelle qui soit constructive et tournée vers l'avenir", a dit Yukio Hatoyama.


Le chef de la Maison blanche, de son côté, a estimé que les Etats-Unis et le Japon étaient deux partenaires à égalité et continueraient de l'être.


"Notre alliance perdurera et nous allons porter nos efforts sur la revitalisation de cette amitié afin qu'elle soit encore plus forte et plus fructueuse afin de répondre aux défis du 21e siècle", a ajouté le président américain.

Les deux hommes se sont mis d'accord en outre, lors de l'entretien qui a précédé leur conférence de presse, pour développer la coopération entre Etats-Unis et Japon dans le domaine des technologies "vertes", afin de mieux lutter contre le réchauffement climatique.

Ils n'ont en revanche qu'effleuré en public l'épineuse question de la base aérienne des marines de Futenma, à Okinawa. Les Américains tiennent à voir mis en œuvre un accord signé en 2006 qui prévoit le déménagement de la base, située dans une zone urbaine vers une région plus isolée de l'île.
A ce sujet, Barack Obama a annoncé la création d'un "groupe de travail" chargé de l'application de cet accord, qui s'inscrit dans le cadre plus général d'un plan de réorganisation de la présence des 47.000 soldats américains dans l'archipel.


"C'est un dossier difficile, mais au fil du temps il deviendra encore plus difficile de trouver une solution", a dit de son côté le Premier ministre japonais.


Yukio Hatoyama, dont le Parti démocrate a mis fin à un demi-siècle de quasi-hégémonie du Parti libéral démocrate au Japon lors des législatives du 30 août dernier, a promis lors de la campagne qu'il n'y aurait plus de base américaine à Okinawa, qui abrite plus de la moitié des forces américaines au Japon.


De nombreux habitants d'Okinawa se plaignent de la délinquance, du bruit et de la pollution liés selon eux aux bases.


Hatoyama s'est engagé devant les électeurs à donner au Japon une diplomatie plus indépendante, moins alignée sur les Etats-Unis.


Samedi, le président américain prononcera un discours sur les relations entre les Etats-Unis et l'Asie et sera reçu en audience par l'empereur Akihito et l'impératrice Michiko avant de se rendre à Singapour pour le sommet des dirigeants de l'Apec, le Forum de coopération économique Asie-Pacifique.
Il passera ensuite trois jours en Chine, la plus longue étape de son périple, et terminera sa tournée asiatique les 18 et 19 novembre en Corée du Sud.



Source: Reuters via Yahoo News




Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK