Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sport
18/03/2009 - 18:40

Jeux d'hiver 2018:Annecy désignée candidate à l'organisation

Annecy sera la ville candidate de la France pour l'organisation des JO d'hiver 2018, a annoncé mercredi le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Elle devance les dossiers de Grenoble, Nice et Pelvoux.



Annecy a été élue par le conseil d'administration du CNOSF à la majorité absolue dès le premier tour de scrutin aux dépens de Grenoble, Pelvoux et Nice.

Annecy a obtenu 23 voix sur 42 dès le premier tour, devançant Nice (10 voix), Grenoble (9 voix) et Pelvoux (0). Une majorité absolue des votes des membres du conseil d'administration était nécessaire pour qu'une ville soit désignée.

"Avec toute l'équipe ici présente, nous vous remercions pour la confiance accordée à la ville d'Annecy", a déclaré le maire de la ville, Jean-Luc Rigaut. "Ce choix nous place au service du monde sportif et nous nous engageons à travailler à son développement".

La France devra avoir déposé sa candidature devant le Comité international olympique d'ici le mois d'octobre 2009. Au mois de juillet 2010, le CIO désignera des candidates parmi les villes requérantes avant l'élection de la ville hôte au mois de juillet 2011.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, s'est félicité de la deuxième place obtenue par son dossier. "Nous arrivons aujourd'hui aux yeux des responsables du sport français sur quatre candidatures comme la deuxième capable d'organiser des Jeux olympiques au nom de la France", a déclaré M. Estrosi. "A cet instant, je ne veux pas bouder mon plaisir".

M. Estrosi a également félicité Annecy tout en s'attribuant sur un mode humoristique une partie de son succès. "C'est le duché de Savoie qui l'a emporté, Nice est fière de la victoire du duché de Savoie auquel nous appartenons".

La semaine dernière, les conclusions de la commission d'évaluation des candidatures avaient provoqué la colère de Nice et Pelvoux, dont la capacité d'organiser les JO avait été mise en doute tandis que Grenoble et Annecy se détachaient nettement.

M. Sérandour a tenu à souligner l'intégrité de la commission d'évaluation, présidée par Michel Vial.

"Michel est un judoka, c'est un combattant. Pour lui, c'est la règle et on n'en sort pas", a dit Sérandour. "C'est une bonne journée pour le sport français et pour les quatre candidatures, pleines d'espoir pour l'économie et le développement du sport dans notre pays", a poursuivi le président du CNOSF.

"C'est une petite déception. Je pense que ceux qui ont gagné le méritent. Il n'y a pas de problème, surtout si c'est Annecy", a réagi de son côté le maire de Pelvoux, Gérard Sémiond, dont la candidature a été laminée par les membres du conseil d'administration du CNOSF. "Ça a été une belle aventure. Maintenant, on fait confiance à Annecy pour défendre la France en 2018. On se consolera vite".

Annecy a pour atouts principaux la qualité de son système de transports et l'accessibilité des sites de compétition, qui sont tous à moins de 30 minutes des deux villages olympiques, à l'exception de La Plagne (bobsleigh), qui est à 90 minutes. La candidature d'Annecy est également dotée d'une très bonne capacité hôtelière et a l'expérience des grandes compétitions de sports d'hiver.

Après deux échecs successifs pour 2010 et 2014, la ville sud-coréenne de Pyeongchang fait figure de favorite pour l'organisation des JO 2018. Elle dispose de toutes les infrastructures nécessaires et la politique de rotation des continents du CIO devrait lui être favorable, étant donné que les Jeux 2014 auront lieu à Sotchi, une ville russe considérée comme européenne par le Comité olympique international.

La France a organisé les Jeux d'hiver pour la dernière fois en 1992 à Albertville. Elle a été battue pour l'organisation des Jeux olympiques d'été en 2012 par Londres alors qu'elle faisait figure de favorite.

"La bonne surprise, avec la qualité du dossier qu'on va monter, serait que la France soit retenue candidate pour organiser les Jeux d'hiver 2018", a souligné M. Sérandour. "Lorsqu'on a franchi l'étape de la short-list (NDLR: la présélection du CIO), tout le monde a sa chance".



Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces