Sommaire
Sénégal d'Aujourd'hui
16/07/2009 - 13:41

Karim Wade accusé à Khombole et à l'aéroport

Depuis quelques jours, des accusations sont portées sur le Ministre d’Etat, Ministre de la Coopération Internationale, des Infrastructures, Karim Wade. Des gens de la Commune de Khombole, soutiennent qu’un projet de route reliant leur ville à une autre localité a été détourné.



Ces derniers sont convaincus que c’est le Président de l’Anoci qui a transféré ce projet vers Dakar. Hier également, les travailleurs d’Afrique Assistance par la voix de leur responsable Famara Mbaye a soutenu que c’est Karim Wade qui cherche à créer une nouvelle compagnie aérienne sur les cendres de leur entreprise. Ils ont même accusé son Directeur de Cabinet, Abdoulaye Racine Kane. Or, sur le projet de Khombole comme sur Afrique Assistance, on doit communiquer pour éclairer la lanterne des sénégalais. Que s’est-il réellement passé ? Est-il vrai qu’un projet de route a été détourné ? Si oui par qui ? Le projet de Khombole ne faisait-il pas, en fait, partie des Chantiers de Thiès ? Qui de Idrissa Seck ou de Karim Wade est responsable ? Que se passe-t-il avec Afrique Assistance ? Les gens demandent vraiment à être édifiés.

Fesman

Hier, le Ministre de l’Information a publié un communiqué disant que «suite aux informations distillées, depuis quelques jours dans la presse, et laissant présager un éventuel report du Festival Mondial des Arts Nègres (Fesman 3), le Ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement tient à apporter les précisions suivantes. Selon lui, «jusqu’à la date d’aujourd’hui, aucune demande ou proposition de report émanant du Chef de l’Etat ou d’une quelconque instance du Comité d’organisation du Fesman n’a encore été enregistrée». Le porte-parole du Gouvernement tient à faire remarquer que le Sénégal a établi un chronogramme de travail en direction de ce Fesman et que tout est actuellement mis en œuvre pour l’exécution correcte de cet agenda dit le communiqué.

Fesman (bis)

«Nous pensons que ces informations procèdent d’une tentative de pression sur le Sénégal de la part de certaines composantes de la Diaspora et du pays pour faire reporter ce festival afin de mieux se préparer» a-t-il laissé entendre. Le ministre de la Communication tient cependant à rassurer les amis de la diaspora et ces sénégalais en question que le Gouvernement, toujours soucieux de donner à ce Fesman 3 un cachet populaire et mondial, aura une oreille attentive à cette légitime préoccupation promet le porte-parole du Gouvernement qui tient à informer l’opinion que «si un report devait avoir lieu, il le sera, en toute indépendance et en toute souveraineté, par les voies les plus autorisées de la République du Sénégal qui abrite ce troisième Fesman».

Report

Hier l’idée de report du Fesman a défrayé la chronique. Certains n’y croient pas, d’autres refusent volontairement de croire à l’information. Le Ministre de l’information a fait des sorties dans la presse après avoir publié un communiqué. Il a bien fait d’ailleurs de dire dans son texte que «si un report devait avoir lieu, il le sera, en toute indépendance et en toute souveraineté, par les voies les plus autorisées de la République qui abrite ce troisième Fesman». Le Ministre de l’information qui est un étranger dans le Gouvernement et dans l’entourage de Wade connaît mal son patron. Quand il veut dire ou faire quelque chose, ce n’est pas la forme qui l’arrête. Il devra désormais le savoir. Combien sont les Ministres qui ont été limogés au moment où ils étaient en mission ? Même le Ministre de la Culture Mame Birame Diouf a été pris au dépourvu par la déclaration de Wade. Ce n’est pas un problème chez Wade. C’est lui qui l’a dit devant 100 journalistes et un parterre important de monde. Et il a ensuite été question de voir si le Festival sera organisé en 2010 ou 2011. Et puis, il y a vraiment de quoi reporter. Rien n’est prêt. Les coréens qui se battent pour finir le monument risquent de bâcler les travaux.

Vol de bétail

La gendarmerie de Diourbel a arrêté cinq hommes accusés de vol de bétail et mis la main sur 48 moutons, fruits de leurs différents forfaits. L’opération a eu lieu le week-end dernier et les gendarmes ont d’abord arrêté deux des hommes à Ndoulo, puis deux autres à Diourbel avant de mettre la main sur le cinquième, un chauffeur de taxi supposé être le convoyeur des bêtes volées. Sur les 48 moutons récupérés, 28 se trouvaient dans un entrepôt situé à 16 km de Diourbel, sur la route de Touba (Ndoulo). Plusieurs victimes rencontrées par l’APS à la fourrière municipale de Diourbel où elles s’étaient rendues pour récupérer leurs biens, ont révélé que les voleurs détruisaient nuitamment les pans de mur des maisons ciblées pour y faire passer les moutons.

Les Milliards…

La famille de Mobutu Sesse seko va récupérer la coquette somme de plus de 5 millions d'euros. Cet argent était bloqué par les autorités suisses depuis la chute de l'ancien dictateur du Zaïre, aujourd'hui République démocratique du Congo, en 1997. La plus haute instance pénale suisse a finalement ordonné le déblocage de ces fonds, réclamés depuis longtemps par les héritiers de Mobutu. Des fonds qui vont donc à la famille de l'ancien dirigeant zaïrois et non à l'Etat congolais. Ainsi a tranché la justice suisse. Selon elle, les faits de blanchiment d'argent du régime Mobutu sont prescrits et l'Etat congolais ne peut plus récupérer les fonds. Une décision qui intervient après 12 années de blocage, une situation favorisée selon la Suisse par le manque de coopération de l'actuel gouvernement de la RDC. Mais pour Mark Pieth, président d'une organisation suisse qui milite pour la restitution des biens mal acquis, la RDC n'est pas seule responsable.

…de Mobutu

La Suisse aurait dû aller plus loin : «Elle avait la possibilité de renverser, de fournir la preuve et de dire : Je vous invite à prouver que vous avez obtenu cet argent licitement. C’est ce que l’on avait fait avec l’affaire Abacha. Dans le cas du Nigérian Sani Abacha, 600 millions de dollars ont, en effe,t été rendus aux Nigérians, parce que la famille Abacha n’avait pas pu prouver comment ils avaient obtenu cet argent, explique Mark Pieth. C’est une journée noire pour le Congo, pour la place financière suisse et pour tous ceux qui sont pour la réaffectation des fonds des dictateurs à leur pays ». De leur côté, les autorités suisses assurent réfléchir à des solutions pour continuer à geler les fonds Mobutu, même s'il est peu probable qu'elles parviennent à revenir sur la décision de justice. Mais l'affaire est sensible. Elle pourrait nuire à l'image d'un pays qui tente à tout prix de sortir de la liste grise des paradis fiscaux.

Faux billet

Avant-hier, un taximan du nom de Ababacar Dione a été victime d’une escroquerie. Il a été pris par un monsieur qui lui a remis un faux billet de 10.000 FCFA. Il l’a pris aux Parcelles et déposé à Grand Médine. Selon nos informations, des gens circulent dans ces localités avec de faux billets. Vous êtes tous avertis !
Viol…

Le tribunal des flagrants délits de Dakar a mis en délibéré jusqu’à vendredi le jugement d’un homme accusé de viol sur une élève de 14 ans, un acte pour lequel le procureur a pour sa part requis cinq ans de prison ferme. Selon le réquisitoire du procureur, l’homme a profité de ce qu’il vivait au sein de la famille de la victime pour violer à deux reprises la jeune fille. Pour le parquet, il s’agit d’actes mûrement réfléchis et l’homme s’enfonce quand il soutient avoir agi avec le consentement de la fille présentée comme sa copine. « Une mineure n’a pas à consentir » car elle n’est pas mûre, a martelé le procureur avant de souligner que le violeur n’a aucune excuse pour légitimer son acte. Prenant prétexte des cas de viol devenus très fréquents, il a souligné la nécessité pour la justice de sévir à titre d’exemple afin de décourager les candidats au viol. C’est ainsi qu’il a requis cinq ans de prison ferme.

… sur une mineure…

L’avocat de la partie civile a pour sa part dénoncé le silence sur les cas de viol qui très souvent restent impunis, car ils sont réglés à l’amiable au détriment de la victime réduite à traîner les séquelles durant toute sa vie. Au Sénégal, les statistiques montrent que 57, 4% des cas de viol sont réglés à l’amiable et n’arrivent jamais devant la justice, a-t-il souligné avant de demander une sévère peine de prison et l’allocation à sa cliente de dommages et intérêts à hauteur de cinq millions de FCFA. Debout à la barre entre le père et la mère de la victime, l’accusé a tenté de nier les faits mais il a vite été rappelé à l’ordre par le président du tribunal, lui signifiant qu’il faut dire la vérité rien que la vérité. … de 14 ans L’avocat de la défense a souligné que les faits reprochés à son client sont extrêmement graves, raison pour laquelle ce dernier veut mentir au tribunal croyant pouvoir ainsi éviter une peine de prison. Selon lui, malgré la lourdeur des accusations, la mission de l’avocat est de défendre, d’autant plus qu’il y a des zones d’ombres dans le dossier et que la victime ne dit pas la vérité. L’avocat de la défense a révélé que la victime a caché à sa famille le premier rapport sexuel avant d’en parler à sa mère lors du second. La fille est certes une mineure, mais elle était consentante, a-t-il soutenu. Partant de là, l’avocat a demandé au tribunal de faire une application bienveillante de loi, en disqualifiant le viol au profit du délit d’attentat à la pudeur. Le tribunal des flagrants délits a renvoyé son verdict jusqu’à vendredi.

Signature contrat

C’est au jour d’huit à 15 heures que les lutteurs vont prendre le chaloupe en partance pour Gorée dans le cadre de la signature de contrat entre Balla Beye 2 et Lac de Guiers 2.En effet, les 2 mastodontes seront aux prises le 9 août prochain au stade Demba Diop. Mais cette cérémonie organisée à l’Ile de Gorée va donner un avant-goût de ce qui va se passer aux amateurs férus de lutte Ce gala de lutte est organisé par le promoteur Luc Nicolaï. A cette même date, est prévue un autre combat entre Bébé Saloum et Ama Baldé. Ils seront de la partie à Gorée.

S.o.s … s.o.s… s.o.s…

M. Ousmane Kane est malade et s’alimente très difficilement. Une intervention chirurgicale qui ne peut se faire qu’à l’étranger lui est nécessaire. Mais le coût de l’opération, au moins dix (10) millions de francs Cfa est son grand handicap. Aux personnes de bonnes volontés, aidons-le pendant qu’il est encore temps.


Source: Rewmi


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces