Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sénégal d'Aujourd'hui
01/07/2009 - 20:21

Karim Wade devant les Commissions des Finances et des Lois

C’est presque toute l’équipe du Conseil de Surveillance de l’Anoci qui a fait le déplacement pour accompagner le Président, Karim Wade. A la place du Directeur Exécutif, principal responsable de la gestion de cette agence, le fils du Président a tenu à présenter lui-même le bilan et le rapport d’activité de cette structure et en profiter pour dire ses vérités aux représentants du Peuple. Mais dans les coulisses, les débats étaient par moment très houleux surtout lorsque Me El Hadji Diouf, Imam Mbaye Niang etc… ont pris la parole.



Plus de 250 parlementaires ont assisté à cette séance. C’est la veille de cette rencontre que tout a été réglé entre les commissions de deux chambres : le Sénat et l’Assemblée nationale. Selon nos sources, le Président du Groupe parlementaire devant s’occuper de la répartition des temps de parole serait arrivé en retard. Finalement, c’est Alé Lô qui s’est occupé de cette tâche. D’abord, le Président du Conseil de Surveillance de l’Anoci, Karim Wade a prononcé un discours dans lequel, il a remercié les présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale qui lui ont permis de présenter devant le parlement le bilan et le rapport d’activité de l’Anoci. «Je suis accompagné aujourd’hui par des membres du Conseil de Surveillance de l’Anoci qui tout au long de la préparation et de l’organisation du Sommet ont pu véritablement effectuer un travail dans les activités de surveillance de l’Agence » a déclaré Karim Wade. «Tout le personnel de l’Anoci, le Directeur Exécutif Abdoulaye Baldé et moi-même sommes heureux de nous retrouver devant vous pour rendre compte de plus de 4 ans d’intense activités » a-t-il laissé entendre.

Le Président du Conseil de Surveillance a affiché son regret de ne pouvoir présenter son bilan «en séance plénière devant l’ensemble des Parlementaires » à cause du Règlement intérieur de l’Assemblée et des Règles de fonctionnement de cette Institution. « Ceci dit c’est la première fois qu’une Agence se présente devant vous en inter commission et nous sommes très honorés que se soit l’Anoci » a fait savoir Karim Wade. Par ailleurs, le Président de l’Agence a souligné que «le bilan que l’Anoci va vous présenter est sans précédent dans l’histoire de notre pays en terme de volume d’investissement mobilisé, de projets réalisés ».

Karim Wade ne manquera pas de convoquer l’histoire en rappelant les conditions d’organisation du Sommet de 1991. «Il faut penser au Sommet de 1991 dont on a aucun rapport ni bilan » a-t-il appelé. Selon lui, en 1991, les travaux ont été réalisés sans appel d’offre, sans respect des règles de la comptabilité publique et du code des marchés. «Au moment où je vous parle l’Administration ne dispose pas d élément sur la gestion et l’organisation du sommet de 1991 » a déclaré le Président de l’Agence qui a rappelé que 432 milliards ont été mobilisés. Ce qui constitue selon lui toujours «des retombées pour l’économie de notre pays dans le strict respect des règles de transparence ».

Juste après son discours, les débats ont commencé. Selon nos sources, les débats ont été menés pour la majeure partie en wolof. Après les messages de félicitations, d’encouragement et quelques observations faits par les députés et sénateurs de la Coalition Sopi, ceux de l’Opposition sont venus à la charge pour interpeller Karim Wade sur certaines questions. D’abord ce sont les députés Imam Mbaye Niang du Mrds et la députés Mously Diakhaté (qui est intervenue en Wolof) qui ont pris la parole. Par la suite le ton monte, le député Me Hadji Diouf prend la parole pour chauffer la salle. Selon lui, les parlementaires ne sont pas en mesure de se prononcer sur la gestion de Karim Wade «parce qu’aucun rapport ne leur a été présenté » auparavant. Le député de Kaolack leader du Parti du Travail et du Peuple (Ptp) a aussi fustigé le procédé et la formule adoptés lors de l’organisation de cette rencontre. Par la suite, les députés Seydou Diouf, Me Abdoulaye Babou, Tafsir Thioye et Doudou Wade ont pris la parole. Au-delà des messages de félicitations des parlementaires proches du Pouvoir tout les autres ont décrié la méthode et invité le Conseil de surveillance de l’Anoci à leur remettre des éléments exhaustifs sur le bilan de l’Agence. De son côté, Karim Wade a regretté le fait que cette rencontre ne soit pas élargie aux autres parlementaires.


Source: Rewmi


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces