Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub     pub     pub    

pour y être
Europe
09/03/2021 - 17:00

Kerry à Bruxelles pour des discussions sur le changement climatique


L'envoyé spécial américain pour le climat, John Kerry, s'est rendu à Bruxelles mardi pour discuter de la coopération transatlantique avec des responsables européens, dans le sillage de la décision du président Joe Biden de se joindre à l'effort mondial de lutte contre le changement climatique.



Comme la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen Biden, a déclaré que la lutte contre le réchauffement climatique était l'une de ses principales priorités. Biden a fait en sorte que les États-Unis rejoignent l'accord de Paris sur le climat dès les premières heures de sa présidence, annulant ainsi le retrait américain ordonné par son prédécesseur Donald Trump.

Kerry rencontrera le vice-président de la Commission européenne chargé de l'action pour le climat, Frans Timmermans, et discutera des préparatifs du prochain sommet des Nations unies sur le climat qui se tiendra à Glasgow en novembre. Il s'entretiendra également avec M. von der Leyen et participera à une réunion hebdomadaire de la Commission sur l'action transatlantique en faveur du climat.

L'accord de Paris sur le changement climatique de 2015 engage les pays à présenter des plans pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre tels que le dioxyde de carbone, qui est libéré par la combustion de combustibles fossiles. Les dirigeants de l'Union européenne ont conclu en décembre un accord âprement négocié visant à réduire les émissions nettes de gaz à effet de serre de l'Union d'au moins 55 % d'ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990.

L'UE veut être un leader dans la lutte contre le réchauffement climatique et s'est engagée à atteindre la neutralité climatique d'ici le milieu du siècle dans le cadre de son plan d'action "European Green Deal". L'administration Biden n'a pas encore annoncé de nouvel objectif national pour 2030 en matière de réduction des émissions de combustibles fossiles aux États-Unis. 

Selon les experts, toute action internationale visant à maintenir le réchauffement climatique bien en dessous de 2 degrés Celsius (3,6 degrés Fahrenheit) - ou idéalement 1,5 degré C (2,7 degrés F) comme convenu dans l'accord de Paris - serait difficile sans la contribution des États-Unis, le deuxième plus grand émetteur de carbone au monde après la Chine. Les scientifiques disent que le temps presse pour atteindre cet objectif car le monde s'est déjà réchauffé de 1,2 degrés C (2,2 degrés F) depuis l'époque préindustrielle.

Outre le sommet des Nations unies sur le climat en novembre, M. Kerry discutera également des préparatifs du sommet des leaders climatiques organisé par les États-Unis les 22 et 23 avril.

Kerry rencontrera également le diplomate de haut rang du bloc, Josep Borrell, a déclaré un responsable américain.





Victor Delhaye-Nouioua









Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb