Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Asie & Extrême Orient
20/07/2009 - 17:34

L'Asie, témoin mercredi de la plus longue éclipse solaire du siècle

A l'heure où le monde entier célèbre les 40 ans des premiers pas de l'homme sur la Lune, l'Asie s'apprête à admirer la plus longue éclipse solaire du XXIe siècle.



De l'Inde au Japon en passant par la Chine, la Terre plongera mercredi dans l'obscurité, au moment où la Lune viendra s'interposer entre la planète bleue et le Soleil.

La précédente éclipse totale, datant d'août 2008, avait duré deux minutes et 27 secondes. Celle de cette année sera visible pendant six minutes et 39 secondes à son point maximum.

L'éclipse fera son apparition à l'aube dans le golfe indien de Khambhat au nord de Mumbai (ex-Bombay) puis se déplacera vers l'est, pour traverser l'Inde, le Népal, la Birmanie, le Bangladesh, le Bouthan et la Chine avant d'atteindre le Pacifique. Elle traversera certaines îles du sud du Japon, et sera visible pour la dernière fois depuis la Terre sur l'île de Nikumaroro, au Kiribati, Etat du centre de l'océan Pacifique. Une éclipse partielle sera également visible dans la majeure partie du continent asiatique.

Pour les passionnés d'astronomie, le phénomène offrira une chance unique d'admirer pendant plusieurs minutes la couronne du soleil, cet anneau blanc à un million de la surface de l'astre, qui forme la partie extérieure de son atmosphère.

La scientifique Lucie Green, de l'University College à Londres, spécialiste du soleil, a embarqué à bord d'un bateau de croisière américain pour l'île japonaise d'Iwo Jima, où l'axe de l'ombre de la Lune passera le plus près de la Terre. Les passagers ont payé entre 2.599 et 3.643 dollars pour cette croisière.

"La couronne a une température de deux millions de degrés mais nous ne savons pas pourquoi elle est si chaude", explique Lucie Green, qui aspire à "comprendre un nouveau chapitre de la science solaire".

Les scientifiques espèrent que les données issues de l'observation de l'éclipse permettront d'expliquer les éruptions chromosphériques et d'autres structures du soleil ainsi que les causes des éruptions, souligne Alphonse C. Sterling, un astrophysicien de la NASA qui suivra l'éclipse en Chine.

"Il nous faudra attendre quelques centaines d'années pour avoir l'occasion d'observer une éclipse solaire qui dure aussi longtemps, c'est donc une occasion très particulière", se réjouit Shao Zhenyi, de l'Observatoire astronomique de Shanghai.

En Inde, des centaines de scientifiques ont commencé à affluer à Taregna, village de l'Etat de Bihar, espérant pouvoir éviter le nuages de la mousson qui obscurcissent le ciel. Des chercheurs projettent d'étudier l'ionisation atmosphérique, le géomagnétisme (ou magnétisme terrestre), les astéroïdes, les comportements d'animaux et l'impact sur les micro-organismes.

Une équipe dirigée par le Dr R.K. Sinha de l'Université de Patna s'attachera elle à observer les oiseaux, afin de déterminer "s'ils reviennent soudainement vers leur nid" et "se comportent de façon inhabituelle en raison de la brusque obscurité".

L'homme est témoin d'éclipses solaires depuis des millénaires, mais ces instants où l'astre disparaît momentanément, occulté par la Lune, inspirent encore aujourd'hui un mélange de peur, de fascination et d'interrogations.

Il n'y a pas que les chercheurs à être impatients: Liang Wei, 29 ans, se rend à Shanghaï avec le groupe d'amateurs d'éclipses, qu'il anime sur Internet, pour admirer le phénomène: "je ne suis pas chercheur, mais j'ai attendu toute ma vie pour faire cette expérience", dit-il.u

A l'approche de la nouvelle éclipse, un astrologue birman a prédit le pire dans un magazine, soulignant que le phénomène provoquerait des guerres, une instabilité et des catastrophes naturelles durant les prochains mois.

En Inde -où une agence de voyages organise un vol charter pour ceux qui souhaiteraient regarder l'éclipse depuis les airs-, des femmes enceintes ont été invitées à rester chez elles, en vertu d'une vieille tradition qui évoque les conséquences néfastes des rayons invisibles du soleil sur le foetus. "On m'a dit de m'allonger droite sur mon lit, les yeux ouverts, et de chanter des prières et des versets de textes saints hindous pendant l'éclipse", explique Sonya Chadha, comptable à New Delhi, enceinte de sept mois, qui prévoit de prendre mercredi un jour de congé.

Le Japon, qui n'a pas vu d'éclipse totale depuis 46 ans, a lui choisi de célébrer le phénomène par un festival de deux jours ponctué de feux d'artifice, danses et dégustations de calamars grillés sur la petite île de Yakushima, où les 180 hôtels affichent complet. Une éclipse partielle sera visible à Tokyo.


Source: Associated Presse vi Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK

Petites annonces