Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
27/03/2009 - 13:59

L'Espagne prête à un nouveau plan de relance

L'Espagne a si nécessaire les moyens d'un plan de relance économique additionnel cette année, indique le premier ministre espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero, vendredi 27 mars.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
"Nous disposons d'une importante marge de manœuvre en matière d'endettement", indique-t-il en soulignant que la dette publique espagnole représente 38 à 39 % de son PIB, bien en deçà de la moyenne européenne et des critères de convergence de Maastricht. M. Zapatero indique que le plan de relance lancé en décembre commence à faire effet.

L'Espagne, durement frappée par le retournement de conjoncture dans le secteur du bâtiment, a adopté depuis le début de la crise une série de mesures de relance évaluées à plus de 70 milliards d'euros.

Dans cette interview, Zapatero précise qu'il attendra de voir – quatre mois – les résultats de ces mesures avant de trancher le débat sur l'opportunité d'un plan de relance additionnel "vert" basé sur des travaux permettant de réaliser des économies d'énergie, de développer les énergies renouvelables et les biotechnologies.

Même si l'Espagne n'est pas membre du G20, M. Zapatero se verrait bien à Londres pour la prochain sommet, pour présenter la solution espagnole à la crise financière. Il veut démontrer que le système de régulation bancaire espagnol – obligeant les établissements à constituer d'importantes réserves – peut servir d'exemple. Cette mesure est l'une des causes de la stabilité du système bancaire ibérique, pourtant très exposé au risque de crédit lié à la crise immobilière.

La politique stricte de la Banque d'Espagne est reconnue pour son modèle de supervision, relevait il y a quelques mois l'Agefi, et les normes strictes de supervision érigées par la Banque centrale lui valent désormais d'être citée en exemple par la presse anglo-saxonne, d'ordinaire sceptique quand il s'agit de l'Espagne.

 


Source: Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo