Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
15/09/2009 - 13:56

L'Europe s'inquiète des discours politiques racistes en Suisse

La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (Ecri), un organe du Conseil de l'Europe, s'inquiète de la montée du racisme dans le discours politique en Suisse et dénonce le rôle joué par l'UDC, un parti populiste arrivé en tête des élections législatives de 2007.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
"Le ton" de l'Union démocratique du centre, qui avait alors obtenu 29% des suffrages, "a pris ces dernières années une tournure raciste et xénophobe", souligne ce comité d'experts des 47 pays membres de l'organisation, dans un rapport publié mardi.

"Les attaques répétées des membres de l'UDC contre les droits fondamentaux des étrangers et contre l'interdiction du racisme et de la xénophobie ont conduit à un profond malaise dans la société suisse", ajoute l'Ecri.

Membre de la coalition gouvernementale issue des législatives d'octobre 2007, l'UDC s'en est retirée deux mois plus tard après que son chef Christoph Blocher eut été évincé de son poste de ministre de la Justice.

S'il souligne les efforts entrepris tant au niveau fédéral que par certaines collectivités locales pour intégrer les étrangers - 21% de la population -, le rapport montre que les discriminations à leur égard sont persistantes, jusque dans l'interprétation de la loi.

Ainsi des tribunaux ont-ils pu relaxer des exploitants de restaurant ou de discothèque poursuivis pour avoir refusé l'entrée de leur établissement à des "ex-Yougoslaves" ou à des "ressortissants des Balkans" au motif qu'il ne s'agissait pas de groupes ethniques à proprement parler.

L'Ecri regrette que l'interdiction de la discrimination inscrite dans la Constitution ne s'applique pas aux relations entre particuliers, ouvrant la voie à divers abus s'agissant de droit au travail, au logement, aux biens ou aux services.

Elle s'étonne que les primes d'assurance automobiles puissent varier en Suisse en fonction de la nationalité du client.

Elle s'inquiète que certains médias puissent qualifier des auteurs d'actes de délinquance de "Suisses depuis peu" ou de "Suisses naturalisés".

La démocratie directe, chère à la Suisse, entre parfois en contradiction avec les principes des droits de l'homme, comme cette "votation" sur l'interdiction des minarets prévue en novembre dont l'Ecri "espère vivement qu'elle sera rejetée".

Entre autres conclusions, la Commission invite la Confédération helvétique à combler les lacunes de sa législation antiraciste mais aussi à "former la police, les procureurs, les juges et les futurs professionnels du droit" sur sa mise en pratique.


Source: Reuters via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo