Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
03/09/2009 - 18:31

L'Iran rejette les menaces de sanctions sur le dossier nucléaire

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a rejeté les menaces de sanctions de la communauté internationale à l'encontre de Téhéran concernant son programme nucléaire.



"Personne ne peut imposer plus longtemps des sanctions à l'Iran", a déclaré le président ultraconservateur..

Le nucléaire iranien a fait l'objet mercredi en Allemagne d'une réunion des six pays engagés dans les négociations avec l'Iran - Etats-Unis, Russie, Chine, France, Allemagne et Grande-Bretagne - qui ont exhorté Téhéran à reprendre le dialogue avant l'Assemblée générale de l'Onu prévue du 23 au 25 septembre.

Selon l'agence Irna, Mahmoud Ahmadinejad a précisé que l'Iran était ouvert à la discussion mais qu'il était "davantage concentré" sur son paquet de propositions.

Le négociateur en chef de la République islamique sur ce dossier, Saeed Jalili, a déclaré mardi que l'Iran était prêt à discuter avec les Six et avait préparé une "proposition nucléaire mise à jour", sans livrer de détails sur son contenu.

Pour Ali Asghar Soltanieh, représentant iranien auprès de l'Agence internationale de l'énergie atomique, les sujets de discussion avec les Six évoqués par Saeed Jalili ne concernent que "la coopération internationale, la sécurité énergétique et le désarmement mondial".

Selon ce responsable, dont les propos sont rapportés par le site internet de la chaîne de télévision Al Alam, "la question du nucléaire iranien ne peut être examinée que par l'Agence internationale de l'énergie atomique" et non par le groupe des six pays.

Il rappelle que son pays a "toujours été prêt à coopérer" avec l'agence onusienne afin de lever tous doutes sur la nature du programme iranien.

Les Occidentaux soupçonnent les Iraniens de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme à usage civil. Ils ont donné jusqu'à fin septembre à l'Iran pour accepter des mesures incitatives en échange d'un gel de ses activités d'enrichissement d'uranium, ce que refuse Téhéran, sous peine de nouvelles sanctions.

Un haut responsable allemand, qui participait à la réunion de mercredi, a dit espérer une réponse positive des autorités iraniennes à l'appel au dialogue lancé en avril par les Six.

"Me référant à la déclaration du Dr. Jalili cette semaine, selon laquelle l'Iran est prêt à reprendre les discussions, j'espère que l'Iran répondra à l'offre de dialogue faite en avril et acceptera une rencontre avant l'Assemblée générale de l'Onu", a dit Volker Stanzel, conseiller politique au ministère allemand des Affaires étrangères, dans un communiqué.

Un haut responsable européen a précisé que les Six souhaitaient une rencontre avec les Iraniens dans un délai de deux semaines.


Source: Reuters via Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces