Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
11/08/2009 - 20:48

L'ambassadeur d'Iran convoqué au Quai d'Orsay

Si le ton reste diplomatique, le message est clair : en convoquant, mardi, l'ambassadeur d'Iran en France, le Quai d'Orsay affiche un certain agacement face à l'attitude de Téhéran et de son représentant à Paris dans l'affaire des deux Françaises détenues dans la République islamique.



"Il lui (l'ambassadeur d'Iran) a été signifié que ses déclarations laissant entendre que les autorités françaises ne mettaient pas tout en oeuvre pour obtenir la libération de Clotilde Reiss étaient inexactes, sans doute car il était mal informé. Nous les réfutons catégoriquement", peut-on lire dans le communiqué de la diplomatie française. Lire la suite l'article

À l'origine de cette mise au point assez sèche du ministère de Bernard Kouchner, les propos tenus plus tôt dans la journée par Seyed Mehdi Miraboutalebi sur RFI. L'ambassadeur du régime des mollahs a assuré à l'antenne que la France n'a "pas répondu à une proposition de liberté conditionnelle de la jeune femme (Clotilde Reiss, ndlr) émise par les autorités de Téhéran. Le diplomate iranien a, en outre, reproché aux autorités françaises d'avoir rendu publique trop rapidement, le 6 juillet, l'arrestation de la jeune femme. Selon lui, une plus grande discrétion aurait pu permettre d'éviter le procès et de trouver un accord entre les deux pays.

Dans son communiqué, le Quai réaffirme donc que la France est toute disposée à accueillir l'universitaire française Clotilde Reiss dans son ambassade de Téhéran. "Les autorités iraniennes ont été informées depuis plusieurs semaines que l'ambassade de France à Téhéran était prête à accueillir Clotilde Reiss dès lors que celle-ci bénéficierait d'une mesure de remise en liberté, ce qui n'est toujours pas le cas à ce jour", assure le texte. Cette décision relève de la responsabilité intégrale des autorités iraniennes. Nous souhaitons donc que celles-ci prennent le plus rapidement possible les dispositions nécessaires pour que Clotilde Reiss soit libérée", poursuit-il. Il réaffirme enfin que les charges retenues...... lire la suite de l'article sur Lepoint.fr


Source: Le point via Yahoo News

Awa Diakhate








Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces