Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sport
14/12/2009 - 14:31

L'équipe de France de natation s'est affirmée à l'Euro

L'équipe de France a réussi l'amalgame entre sa jeune génération et ses nageurs confirmés avec onze médailles glanées lors de l'Euro-2009 en petit bassin à Istanbul, dernière compétition en combinaison, tout en restant maîtresse du sprint, sa marque de fabrique.



Les Bleus ont décroché 11 médailles dont 6 en or pour terminer à la troisième place du classement général des nations. C'est une place de moins qu'en 2008, où la France avait récolté 20 médailles dont 7 en or. 'Les cadres étaient présents dans les épreuves où on les attendait et il y a aussi une génération emmenée par Ophélie (Etienne), qui remporte deux médailles. C'est un bon amalgame de l'équipe et une bonne dynamique. C'est de bon augure pour les années à venir', a commenté le directeur technique national, Christian Donzé.

Apparues à Istanbul en 1999, les combinaisons ont terminé leur épopée dans la ville turque dix ans après avec un record de records: depuis l'arrivée du polyuréthane en février 2008, 245 records du monde ont été abaissés, dont dix lors de l'Euro 2009. A Rijeka en 2008, dix marques mondiales avaient été battues. A partir du 1er janvier, les nageurs devront nager en bermuda en tissu. Les détenteurs de records du monde devraient garder leur nom longtemps inscrit en haut des tablettes.

Malgré l'absence de son leader, le champion olympique du 100 m nage libre Alain Bernard (semi-pause), les Bleus ont maintenu leur ascendant sur le sprint en conservant les trois titres qu'ils avaient remportés l'année dernière sur 50 m (Frédérick Bousquet), 100 m nage libre (Amaury Leveaux) et relais 4x50 m nage libre, où un néophyte a fait son entrée, le dossiste Jérémy Stravius. Bernard et Fabien Gilot 'nous manquent mais peut-être que ça a été bénéfique pour nous de pas les avoir ici parce que ça nous met dans une position difficile et malgré ça on s'en sort bien et devant. Ca nous permet de nous affirmer encore plus en tant que leaders du sprint mondial', a déclaré Bousquet.... lire la suite de l'article sur Le Monde.fr


Source: Le Monde via Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces