Sommaire
France
19/07/2010 - 16:43

L'ex-patron des RG nommé conseiller à la sécurité de Sarkozy

Le préfet et ancien patron des renseignements généraux (RG) Joël Bouchité devrait être nommé conseiller pour la sécurité de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, a-t-on appris lundi de source proche de la présidence confirmant une information du site lepoint.fr.



L'ex-patron des RG nommé conseiller à la sécurité de Sarkozy
L'ex-patron des RG devrait être nommé conseiller à la sécurité de Sarkozy
Le préfet et ancien patron des renseignements généraux (RG) Joël Bouchité devrait être nommé conseiller pour la sécurité de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, a-t-on appris lundi de source proche de la présidence confirmant une information du site lepoint.fr. La nomination de Joël Bouchité devrait faire l'objet prochainement d'un arrêté publié au Journal officiel, a ajouté la même source. Le poste de conseiller du président de la République à la sécurité n'existait pas jusque-là dans l'organigramme de l'Elysée. Nommé en juillet 2008 préfet délégué pour la sécurité et la défense auprès du préfet de la région Nord-Pas-de-Calais, il a été placé hors-cadre la semaine dernière par le Conseil des ministres.(liberation)

61% des Français mécontents de Nicolas Sarkozy
Le président se stabilise dans les sondages à 35% de bonnes opinions en juillet, selon le baromètre politique établi par Ipsos-Le Point. Un président stable et un Premier ministre en chute. Nicolas Sarkozy reste stable en juillet avec 35% de bonnes opinions, mais François Fillon chute de trois points à 44%, contre 47% en juin, selon un sondage Ipsos pour Le Point. Dans cette enquête, diffusée lundi 19 juillet, le chef de l'Etat voit le pourcentage de mécontents de son action baisser de deux points à 61%, contre 63% en juin. Pour le Premier ministre, les avis défavorables sont en hausse de deux points à 49%, contre 47%. Du côté des autres personnalités politiques, ce sont deux hommes de gauche qui tirent leur épingle du jeu. Le patron du FMI Dominique Strauss-Kahn et le maire PS de Paris Bertrand Delanoë sont en tête du baromètre des leaders politiques réalisé par Ipsos pour Le Point à paraître jeudi, avec 58% d'opinions favorables chacun.(l'expresse)

Les Français épargnent Éric Woerth
À la lecture de notre baromètre Ipsos-Le Point * du mois de juillet, il apparaît que les socialistes avaient raison de se méfier du "tous pourris", ce sentiment de rejet que pourraient avoir les Français à l'égard de l'ensemble de la classe politique en pleine affaire Woerth-Bettencourt. Non seulement l'opposition ne sort pas revigorée de la polémique, mais, en plus, le ministre du Travail n'est pas spécialement sanctionné par l'opinion publique. Alors que le mois de juin consacrait cinq personnalités de gauche aux cinq premières places du classement des leaders politique (Dominique Strauss-Kahn, Bertrand Delanoë, Bernard Kouchner, Jack Lang et Martine Aubry), un mois plus tard, ils doivent partager le podium avec la majorité. Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, est numéro un (à 58 % d'opinions favorables, soit trois points de plus qu'en juin), ex aequo avec DSK (58 % d'opinions favorables également, mais en chute de 7 points).(lepoint)

Base élèves: Chatel satisfait, il répondra aux demandes du Conseil d'Etat
Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a pris acte lundi avec "satisfaction" du rappel par le Conseil d'Etat de l'importance des fichiers de recensement des élèves du primaire, en assurant qu'il répondrait aux demandes d'adaptation du Conseil. Prenant acte avec "satisfaction" de la décision, M. Chatel écrit que la plus haute juridiction administrative a "rappelé l'importance" du dispositif "Base élèves 1er degré" et "confirmé l'intérêt et la régularité" de la "Base nationale des identifiants élèves"  BNIE). Concernant "Base élèves", il ajoute que "l'Education nationale suivra bien entendu l'injonction du Conseil d'Etat concernant les données relatives au handicap collectées avant 2008", tout en rappelant que "ces informations ne sont plus demandées lors de l'inscription des élèves". Au sujet de BNIE, "il répondra bien entendu à la demande du Conseil d'État de proposer, dans les trois mois, une nouvelle durée de conservation des données d'identification des élèves". Selon le ministre, ces deux fichiers "contribuent au suivi et à la connaissance de la scolarité des élèves ainsi qu'à la modernisation du système éducatif".(lepoint)

Source: Yahoo Actualités

Victor Nouioua









Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn