Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
08/06/2009 - 19:39

L'hommage des chefs d'Etat au combat pour la liberté

Ils avaient 20 ans, maintenant ils en ont 85 et savent qu'ils font là, sans doute, leur dernier voyage en Normandie. Samedi, 1 500 vétérans sont venus rendre hommage à leurs compagnons d'armes enterrés au cimetière américain de Colleville-sur-Mer.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Parmi eux, installés à la tribune d'honneur derrière le podium des chefs d'Etat, quarante anciens soldats qui ont débarqué au premier jour, le 6 juin 44. Barack Obama, Nicolas Sarkozy, Gordon Brown, le Premier ministre canadien, Stephen Harper, arrivés en début d'après-midi et accompagnés du prince Charles, ont tour à tour, lors de cette cérémonie du 65e anniversaire, salué le «dévouement», le «courage», le «sacrifice» de ces vétérans.

Grand-oncle. «Le débarquement a été un moment et un endroit où la bravoure et la générosité de quelques-uns ont permis de changer le cours du siècle entier», a déclaré Obama, insistant sur cette idée d'absence de fatalité même «dans les circonstances les plus sombres». Assis à quelques mètres de lui, son grand-oncle, Charles Payne, débarqué sur les plages normandes «six semaines après le 6 juin».

Devant, au premier rang, Michelle Obama et Carla Bruni-Sarkozy, Jean Sarkozy, et une bonne partie du gouvernement : le Premier ministre François Fillon, la ministre de l'Economie Christine Lagarde, le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner, la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie

Au quatrième rang, un invité de marque : Tom Hanks, sauveur du soldat Ryan chez Spielberg et «très honoré d'être là». Derrière eux, assis de part et d'autre d'une longue allée, les 9 000 invités, dont 2 000 Américains, triés sur le volet et passés au crible par la sécurité omniprésente. Une foule endimanchée de vétérans, familles de soldats, lycéens, qui ont rempli les rangs depuis le matin, en chapeaux de paille et casquettes sous le soleil. Ou, pour les imprévoyants, en tentatives de... lire la suite de l'article sur Libération.fr


Source: Liberation via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo