Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
22/08/2009 - 13:24

L'homme qui projetait de tuer Jacques Chirac libéré le 3 août

Maxime Brunerie, qui avait tenté d'assassiner Jacques Chirac le 14 juillet 2002, a été libéré de prison au début du mois après avoir purgé les trois quarts de sa peine.



Aujourd'hui âgé de 32 ans, le militant d'extrême droite a été libéré du centre de détention du Val-de-Reuil (Eure) le 3 août, grâce au jeu des remises de peine, a indiqué l'un de ses avocats, Me Sébastien Tesler, au quotidien paru ce samedi.

Fréquentant en 2002 le Mouvement National Républicain (MNR), Maxime Brunerie avait expliqué son geste par sa volonté de "rentrer dans les livres d'histoire" dans un geste suicidaire.

"Je voulais me donner la mort pour mettre fin à une vie pitoyable, mais avec le plus de retentissement possible", avait-il dit aux enquêteurs.

Il avait été condamné en 2004 à dix ans de réclusion criminelle.

Selon Me Tesler, Maxime Brunerie a aujourd'hui "tourné la page, sans aucun ressentiment."

"Il a parfaitement digéré son incarcération et les faits qui lui étaient reprochés malgré ses sept longues années sous les verrous", a-t-il dit à France soir.

Durant sa détention, le jeune homme aurait repris des études et retrouvé un emploi peu avant le terme de son incarcération.


Source: Reuters via Yahoo News

Awa Diakhate








Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK