Sommaire
Afrique et Moyen-Orient
21/03/2009 - 11:28

L'investiture d'Andry Rajoelina boycottée par les Occidentaux

La plupart des grandes puissances vont bouder l'investiture, ce samedi, d'Andry Rajoelina, qui a pris le pouvoir à Madagascar.



"Les ambassadeurs des Etats-Unis, de France, d'Allemagne et de l'Union européenne nous ont dit qu'ils n'y assisteraient pas", a déclaré un conseiller de l'ancien chef de l'Etat, Marc Ravalomanana, qui a renoncé mardi à ses fonctions au terme d'un bras de fer de plusieurs mois avec le jeune chef de file de l'opposition. Le président a remis mardi le pouvoir aux militaires, qui l'ont transmis à Andry Rajoelina.

"Je n'ai pas l'intention d'y aller", a par ailleurs indiqué à Midi Madagascar l'ambassadeur américain Niels Marquardt.

"Tant que Madagascar se trouvera dans une situation inconstitutionnelle et que les menaces, l'intimidation et la violence prévaudront, l'aide de la communauté internationale sera réduite", a-t-il ajouté.

L'Union africaine a suspendu vendredi la participation de Madagascar à ses instances. La Communauté pour le développement de l'Afrique australe (SADC) avait refusé la veille de reconnaître le nouvel homme fort de l'île et les circonstances de son arrivée au pouvoir ont été dénoncées par l'Union européenne et les Etats-Unis.

Le département d'Etat a assimilé le renversement de Ravalomanana "un coup d'Etat" et annoncé la suspension de toute aide non-humanitaire à Madagascar.

Evoquant lui aussi un coup d'Etat, le président français Nicolas Sarkozy a réclamé des élections "le plus rapidement possible".

La présidence tchèque de l'Union européenne a quant à elle exprimé l'inquiétude des Vingt-Sept et condamné "toutes les tentatives de prendre le pouvoir par des mesures non démocratiques".

Âgé de 34 ans, soit six de moins que le minimum requis par la Constitution malgache pour occuper les fonctions de chef de l'Etat, Andry Rajoelina a présidé jeudi son premier conseil des ministres et a dissous l'Assemblée nationale ainsi que le Sénat. Il et s'est engagé à organiser des élections d'ici deux ans.

Outre le soutien de l'armée, il revendique celui d'une écrasante majorité de l'opinion malgache et juge l'hostilité des chancelleries occidentales infondée.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces