Sommaire
Afrique et Moyen-Orient
24/04/2009 - 15:15

L'opposition somalienne réclame le départ de la mission de l'UA


Le cheikh Hassan Dahir Aweys, chef de file de l'opposition radicale somalienne, exclut de négocier avec le gouvernement de transition avant le départ de la Mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom).



"Attendons que l'Amisom s'en aille et, ensuite, nous pourrons discuter avec les responsables gouvernementaux, nos amis qui font erreur", a-t-il déclaré, s'adressant à plusieurs centaines de ses partisans à Mogadiscio.

"L'Amisom n'est pas une mission de maintien de la paix (...), ce sont des fléaux pour la Somalie. Aucun accord de paix n'a encore été conclu en Somalie. Il faut donc être patient. Il nous reste peu de temps pour lutter et atteindre nos objectifs islamiques", a ajouté Aweys.

L'Amisom, qui compte 4.300 hommes déployés dans la capitale, y est quotidiennement prise pour cible et les observateurs s'attendent à une multiplication des agressions dont les "casques verts" sont victimes.

Chassé lors de l'offensive des troupes éthiopiennes, fin 2006, Aweys, chef de file de l'Alliance pour la relibération de la Somalie, a regagné son pays jeudi. Avant l'intervention décisive d'Addis-Abeba, il partageait avec le cheikh Sharif Ahmed, actuel chef de l'Etat, la tête des Tribunaux islamiques qui s'étaient emparés de Mogadiscio et du sud de la Somalie.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!






Partageons sur FacebooK