Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
13/05/2009 - 17:10

La Belgique confrontée à la crise bancaire

La Belgique est loin d'en avoir fini avec la crise bancaire. Pour la troisième fois en moins d'un an, le gouvernement a dû venir en aide à la banque KBC, en accordant à l'ex-fleuron flamand, hier, une garantie d'un montant non révélé.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Celle-ci doit permettre à KBC d'affronter la crise de liquidités qui menace sa pérennité. L'Etat belge avait déjà injecté 3,5 milliards d'euros dans le groupe en octobre 2008, après son effondrement en Bourse.

Selon un quotidien, au-delà de son aide à KBC, le gouvernement belge prépare un nouveau plan d'intervention destiné à stabiliser son système bancaire. Conseillé par la banque Lazard, il veut limiter les effets néfastes des crédits toxiques pour ses banques.

 L'idée d'un cantonnement des actifs compromis pourrait être étudiée. Fin 2008, l'Etat avait déjà fourni des moyens financiers à Dexia, KBC, Fortis et Ethias, afin d'assurer leur solvabilité.

Dans ce contexte difficile, alors que le secteur bancaire belge doit être porté à bout de bras, l'annonce du retour aux bénéfices du franco-belge Dexia, au premier trimestre, fait figure de bonne nouvelle.

Sauvée du dépôt de bilan en septembre 2008 par les Etats belge, français et luxembourgeois pour 6,4 milliards d'euros, la banque désormais dirigée par le Français Pierre Mariani, restructurée à marche forcée depuis l'automne, est parvenue à réaliser 251 millions d'euros de profits au cours des trois premiers mois de l'année. En 2008, elle avait affiché... 3,3 milliards d'euros de pertes. Suite à cette annonce, le titre prenait 9 % mercredi matin, à 4,60 euros.

Ces résultats reposent sur les métiers de banque de détail et surtout de financement des collectivités territoriales - la spécialité du groupe -, une activité stable sur laquelle la crise financière a peu d'effet. Le groupe a aussi tiré parti d'une restructuration accélérée, prévue sur trois ans avec notamment 550 suppressions d'emplois.

Trois chantiers sont en cours : le traitement des difficultés de Dexia aux Etats-Unis, avec la vente de la filiale FSA, qui avait acheté des produits financiers toxiques ; la réduction des besoins de liquidité, via la réduction des encours de crédits et un plan d'émissions obligataires de long terme ; enfin le recentrage sur les métiers maîtrisés, banque de détail et crédits au secteur public local, en France, en Belgique, au Luxembourg, en Italie et en Espagne.... lire la suite de l'article sur Le Monde.fr


Source: Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo