Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
La Bourse en Direct
10/02/2009 - 13:43

La Bourse de Paris se replie

La Bourse de Paris restait en nette baisse ce mardi en fin de matinée, le CAC 40 cédant 1,38% dans un marché pénalisé par le recul d'EADS et des valeurs bancaires et automobiles et suspendu aux négociations sur le plan Obama au Sénat américain.



A 11H50 (10H50 GMT), l'indice vedette abandonnait 43,19 points à 3.091,68 points, dans un volume modeste de 703 millions d'euros. Il reprenait son souffle après avoir gagné 10,02% entre son point bas de l'année, le 23 janvier, et la clôture de lundi.

Londres reculait de 1,02%, Francfort de 1,57% et l'Eurostoxx 50 de 1,37%.

A Paris comme sur les autres places mondiales, la séance est essentiellement animée par des prises de bénéfices sur les secteurs qui ont profité de la dernière vague de rebond, en attendant l'issue des discussions parlementaires sur le plan de relance aux Etats-Unis.

Les négociations sur ces mesures ont franchi lundi une étape décisive à la chambre haute, qui a voté la clôture des débats par 61 voix contre 36, ouvrant la voie à une éventuelle adoption ce mardi par la majorité démocrate et trois sénateurs républicains.

Mais même dans cette hypothèse, "de forts doutes subsistent sur la capacité du marché à poursuivre son +rallye+ (reprise technique, NDLR) significativement", souligne Alexandre Le Drogoff, responsable de l'analyse technique pour le courtier Aurel.

"Nous attirons donc votre attention sur la probabilité élevée d'un décrochage rapide" en direction des "prochaines étapes" situées à 2.840 et 2.620 points pour le CAC 40, écrit-il à ses clients.

Sur le front macroéconomique, les investisseurs surveilleront également la présentation par le secrétaire au Trésor américain, Timothy Geithner, de son plan de soutien au secteur financier.

EADS (-3,58% à 13,86 euros) souffre après un article du Figaro assurant que le futur avion de transport militaire A400M d'Airbus ne serait pas livré avant "fin 2012", entraînant un surcoût du programme d'environ 5 milliards d'euros.

Peugeot (-3,13% à 14,71 euros) et Renault (-2,10% à 17,44 euros) effacent une partie de leurs gains de la veille, alors que le gouvernement français a annoncé 6 milliards de prêts à taux préférentiels pour les deux constructeurs, en contrepartie d'engagements sur le maintien de la production en France.

BNP Paribas (-1,26% à 29,05 euros), Crédit Agricole (-3,72% à 9,05 euros) et Société Générale (-3,38% à 28,88 euros) se replient après la lourde perte nette publiée par UBS pour l'année 2008, plus importante qu'attendu par les analystes.

GFI Informatique (+1,73% à 2,65 euros), à contre-courant, grimpe malgré le "net ralentissement" de son activité au quatrième trimestre et la "stabilité attendue" de son chiffre d'affaires et sa marge opérationnelle en 2009, selon Aurel.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK

Petites annonces