Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Asie & Extrême Orient
27/05/2010 - 17:47

La Corée au borde du conflit

La Corée au borde du conflit, Pyongyang abandonne un accord destiné à prévenir toute confrontation armée avec la Corée du Sud.



La Corée au borde du conflit
Hillary Clinton en visite à Séoul en pleine crise entre les deux Corées
La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton est venue mercredi réaffirmer son soutien à la Corée du Sud qui entend sanctionner la Corée du Nord alors que Pyongyang qui a décidé de rompre ses relations bilatérales a proféré de nouvelles menaces. Mme Clinton, qui a assuré Séoul du "ferme engagement" des Etats-Unis pour la sécurité de son allié sud-coréen, a appelé le régime reclus de Pyongyang à cesser ses "provocations et sa politique de menaces". Elle a également affirmé que la communauté internationale devait "répliquer" au naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan fin mars, pour lequel le Nord est tenu responsable. "Nous appelons la Corée du Nord à cesser ses provocations et sa politique de menaces et de conflit avec ses voisins", a déclaré Mme Clinton à l'issue d'une rencontre avec le président Lee Myung-Bak. Le naufrage de la corvette appelle "une réponse ferme mais mesurée", a-t-elle ajouté, saluant le "discours fort" du président Lee lundi dans lequel il a annoncé des sanctions contre le Nord communiste. Pour ajouter à une tension déjà vive, la Corée du Nord a menacé mercredi de bloquer l'accès à un complexe industriel transfrontalier si Séoul reprend la diffusion de sa propagande interrompue il y a six ans, selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA.(AFP)

Pyongyang abandonne un accord destiné à prévenir toute confrontation armée avec la Corée du Sud
Les relations entre les deux Corée se sont détériorées après ce naufrage qui a fait 46 morts. Une enquête internationale a conclu la semaine dernière à un torpillage par un sous-marin nord-coréen. Pyongyang nie toute implication et a menacé d'une guerre totale. Jeudi, l'armée nord-coréenne a annoncé qu'elle "annulait totalement" l'accord destiné à éviter les tirs accidentels le long de la frontière maritime contestée entre les deux pays. "Des attaques physiques immédiates seront lancées" contre les navires sud-coréens qui entreront dans les eaux nord-coréennes, a prévenu l'armée dans un communiqué diffusé par l'agence de presse officielle KCNA. Mercredi, Pyongyang a annoncé avoir coupé des liens de communication entre les deux pays et a expulsé huit officiels sud-coréens de la zone industrielle conjointe de Kaesong, implantée du côté nord-coréen de la frontière. L'armée précise qu'elle va interdire le passage des personnels et véhicules sud-coréens dans cette zone. Jeudi, une flotte de la marine sud-coréenne a mené un important exercice anti-sous-marin au large de cette côte ouest. Dix navires de guerre, dont un contre-torpilleur de 3.500 tonnes, ont fait feu et largué des bombes anti-sous-marins, a précisé la marine. Il s'agissait du premier exercice du genre, du côté sud-coréen, depuis le naufrage du "Cheonan", selon un responsable de la marine, qui s'exprimait sous couvert de l'anonymat. D'ici à juillet, Séoul prévoit deux autres exercices majeurs, menés cette fois conjointement avec les Etats-Unis, un déploiement de force destiné à dissuader une éventuelle nouvelle agression de la Corée du Nord, a indiqué l'état-major interarmées sud-coréen. Le général Walter Sharp, le commandant des forces américaines stationnées en Corée du Sud, a précisé que les Etats-Unis, la Corée du Sud et d'autres membres du commandement des Nations unies soutiendraient les "efforts pour dissuader et faire échouer une agression". "Nous appelons la Corée du Nord à cesser tout acte de provocation et à respecter les termes des accords conclus par le passé, y compris l'accord d'armistice", a déclaré le général Sharp. La péninsule est toujours techniquement en guerre dans la mesure où le conflit de 1950-53 s'est terminé par une simple trêve. Aucun traité de paix n'a été signé depuis et 28.500 soldats américains restent stationnés côté Sud.(AP)


V.N/ source web






V.N/ source web

Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69

Mercredi 31 Décembre 2014 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France





Partageons sur FacebooK