Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
13/08/2009 - 15:55

La Roumanie s'endette pour payer ses fonctionnaires

Devant le ministère de l'intérieur, des centaines de policiers roumains manifestaient, mardi 11 août, contre les restrictions budgétaires qui mettent leur métier en péril



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
'Le ministère nous a tourné le dos, nous allons faire pareil, s'exclame un officier qui préfère garder l'anonymat. J'en ai assez de dépenser 20 % de mon salaire de 250 euros par mois pour acheter ce qui nous manque au bureau : papier, stylos, souris et clavier d'ordinateur. Souvent, je dois utiliser mon téléphone mobile personnel. Nous n'avons droit qu'à une quinzaine de litres d'essence par mois. On a peut-être oublié qu'une voiture de police, ça patrouille !' La colère des policiers est à la hauteur de la crise qui touche le service public roumain.

Prise dans le tourbillon de la crise économique, la Roumanie a du mal à s'en sortir. Le gouvernement a pris des mesures drastiques pour contenir les dépenses. Ainsi les fonctionnaires publics devront-ils prendre dix jours de congés sans solde entre septembre et novembre. 'Cette mesure aboutira à des économies d'environ 360 millions d'euros, c'est-à-dire une réduction du déficit égale à 3 % du produit intérieur brut (PIB)', selon le ministre des finances, Gheorghe Pogea.

Lundi, la Roumanie s'est engagée auprès du Fonds monétaire international (FMI) à réduire de 1 milliard d'euros les dépenses publiques en 2009 et de 3 milliards supplémentaires en 2010. Quelque 150 000 fonctionnaires sur un total de 1,4 million devraient quitter leur poste pour relâcher la pression exercée sur les deniers de l'Etat.

La Roumanie est dans une impasse qui l'oblige à emprunter de l'argent pour payer salaires et retraites. Lundi, Bucarest a obtenu le feu vert du FMI pour affecter au paiement des salaires du secteur public une partie du prêt de 20 milliards d'euros contracté en mars auprès de l'institution, de l'Union européenne (UE) et de la Banque mondiale. La politique incohérente du gouvernement de coalition entre les démocrates-libéraux du président Traian Basescu et les socialistes a conduit à l'échec.... lire la suite de l'article sur Le Monde.fr


Source: Le Monde via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo