Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
21/12/2010 - 16:04

La Russie appuie les ambitions de l'Inde à l'Onu et actus Europe

La Russie appuie les ambitions de l'Inde à l'Onu - Rome: un engin explosif découvert dans le métro - Londres: la neige continue de perturber le trafic aérien en Europe - La Hongrie vote une loi renforçant le contrôle des médias - Ukraine: l'ex-Premier ministre inculpée - Londres: le déficit britannique a atteint un niveau record - Le gouvernement Merkel affaibli par l'impopularité des libéraux - Grande Bretagne: la justice refuse une enquête des allégations d'abus systématiques



La Russie appuie les ambitions de l'Inde à l'Onu et actus Europe
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
La Russie appuie les ambitions de l'Inde à l'Onu
Le président russe Dmitri Medvedev a exprimé mardi son soutien aux espoirs de l'Inde d'obtenir un siège permanent au Conseil de sécurité de l'Onu, lors d'une visite marquée par un renforcement de la coopération bilatérale en matière de défense et d'énergie nucléaire. La Russie, partenaire économique et politique privilégié de l'Inde depuis l'époque soviétique, s'est imposée durant des décennies sur le marché de la défense indien. Mais New Delhi souhaite désormais réduire sa dépendance envers Moscou et affirmer sa présence sur la scène internationale. Le développement des relations de l'Inde avec les Etats-Unis, mis en évidence par un contrat important dans le nucléaire civil, suscite un certain malaise en Russie. On s'attendait à ce que l'Inde sollicite l'appui de la Russie, durant la visite de Medvedev, à son ambition de siéger à titre permanent dans un Conseil de sécurité élargi. Washington et Paris ont en effet pris position en ce sens dernièrement. (Reuters)

Rome: un engin explosif découvert dans le métro
Un engin explosif a été découvert mardi dans une rame de métro à Rome, rapportent les agences de presse italiennes ANSA et Apcom. L'engin a été trouvé à l'intérieur d'une voiture lors d'un arrêt à Rebibbia, dans la périphérie de Rome, selon les deux agences. La station a été évacuée et des artificiers examinaient l'engin, précisent-elles. Le maire de Rome, Gianni Alemanno, a jugé la nouvelle "préoccupante". Les artificiers cherchent à déterminer si c'est un engin "capable d'exploser ou un objet inerte", a-t-il déclaré, selon Apcom. ANSA cite un communiqué de presse d'Atac, la société qui gère le métro. (AP)

Londres: la neige continue de perturber le trafic aérien en Europe
Neige et froid glacial continuent de perturber le trafic aérien en Europe et l'inquiétude monte chez les commerçants à quelques jours de Noël. L'agence européenne de contrôle du trafic aérien, Eurocontrol, a indiqué que le trafic reprendrait progressivement mardi après l'annulation de 3.000 vols en Europe lundi. Les annulations de vols devraient toutefois rester importantes. British Airways dit ainsi s'attendre à un "nombre significatif d'annulations" de ses services à l'aéroport de Londres-Heathrow. "Le mauvais temps continue de causer d'importantes perturbations sur nos activités et la situation se poursuivra jusqu'à Noël", a prévenu la compagnie. Selon des analystes, les coûts supplémentaires engendrés par les intempéries pourraient atteindre 10 millions de livres par jour pour BA. L'opérateur de l'aéroport d'Heathrow, BAA, a fait savoir que la piste d'atterrissage sud resterait fermée mardi, ce qui devrait entraîner une réduction du trafic dans l'aéroport le plus fréquenté d'Europe. Des milliers de passagers sont bloqués à Heathrow depuis plusieurs jours en raison du retard ou de l'annulation de leur vol. Face à la situation, le gouvernement britannique a autorisé les avions à atterrir jusqu'à 01h00 GMT jusqu'à Noël. (Reuters)

La Hongrie vote une loi renforçant le contrôle des médias
Le parlement hongrois a adopté mardi une nouvelle loi visant à renforcer le contrôle du gouvernement sur les médias, déjà dénoncée par les organisations de défense de la liberté de la presse. L'un des principaux points de discorde n'est autre que la création de l'Autorité nationale des médias et des communications (NMHH), un organe de régulation contrôlé à majorité par des membres du parti au pouvoir, le Fidesz. Cette nouvelle autorité supervisera l'ensemble de la production des médias publics et sera en mesure d'infliger de lourdes amendes aux médias privés si ces derniers ne respectent pas la loi. Près de 1.500 personnes ont manifesté lundi soir devant le parlement hongrois contre cette nouvelle législation, qui a finalement été votée par 256 voix contre 87. Les adversaires de cette loi dénoncent un cadre légal flou et s'opposent à un contrôle accru du pouvoir sur les médias. (Reuters)

Ukraine: l'ex-Premier ministre inculpée
La justice ukrainienne a inculpé Ioulia Timochenko, lui reprochant d'avoir dépensé à tort et à travers 280 millions de dollars (environ 211 millions d'euros) quand elle était à la tête du gouvernement: l'ex-Premier ministre l'a annoncé lundi en démentant les accusations dont elle fait l'objet. Ioulia Timochenko est accusée d'avoir utilisé des fonds issus de la vente de crédits carbone dans le cadre du protocole de Kyoto contre le réchauffement climatique pour payer des retraites sur fond de profonde récession, alors qu'elle était Premier ministre sous la présidence de Viktor Iouchtchenko. Elle a qualifié l'enquête sur les dépenses de son gouvernement de campagne de "terreur contre l'opposition" orchestrée par le président actuel Viktor Ianoukovich. (AP)

Londres: le déficit britannique a atteint un niveau record
La Grande-Bretagne a enregistré le mois dernier un déficit budgétaire record pour un mois de novembre, creusé par des dépenses plus élevées dans la Santé et la Défense et une contribution plus importante au budget de l'Union européenne, montrent des statistiques publiées mardi. Les emprunts nets du secteur public, l'instrument privilégié par le gouvernement pour mesurer le déficit budgétaire, ont atteint 23,314 milliards de livres (27,45 milliards d'euros), contre 17,395 milliards de livres en novembre 2009. Ces chiffres, publiés par le Bureau national des statistiques (ONS), devraient soulever une certaine inquiétude. Le gouvernement britannique a en effet engagé un plan d'austérité sur quatre ans visant à juguler le déficit budgétaire. Selon l'ONS, la hausse des dépenses de l'Etat est à l'origine de la dégradation des finances publiques. Le bureau souligne notamment une contribution plus élevée au budget de l'UE, ainsi que des dépenses accrues dans les secteurs de la santé et de la défense. Depuis le début de l'année, le déficit britannique s'élève à 104,410 milliards de livres, contre 105,067 milliards de livres sur la même période de l'année précédente. Selon l'ONS, cela représente 58% du produit intérieur brut (PIB), soit le taux le plus élevé depuis la création de la statistique. L'ampleur des mesures d'austérité à prendre pour réduire l'emprunt publique pèse désormais sur la confiance des consommateurs britanniques. Selon une étude réalisée par GfK NOP, le moral du consommateur a atteint son plus bas niveau depuis juillet au mois de décembre. (Reuters)

Le gouvernement Merkel affaibli par l'impopularité des libéraux

Le Parti libéral (FDP), partenaire des conservateurs au sein de la coalition gouvernementale dirigée par Angela Merkel en Allemagne, a atteint des records d'impopularité depuis 1996, montre un sondage de l'institut Forsa rendu public mardi.  Le FDP ne recueille plus que 3% d'intentions de vote, soit moins que les 5% nécessaires à une représentation parlementaire, ce qui fragilise un peu plus la position de son dirigeant Guido Westerwelle à l'approche d'élections régionales prévues en 2011 dans de nombreux Etats allemands. Ministre des Affaires étrangères au sein du gouvernement d'Angela Merkel, Guido Westerwelle est considéré par ses détracteurs comme la principale cause de cette chute libre dans les sondages, alors que les libéraux avaient recueilli 14,6% des suffrages aux élections fédérales de 2009. Craignant pour leur avenir, certains élus FDP se sont ouvertement rebellés la semaine dernière mais Guido Westerwelle a exclu dimanche de démissionner. Cette chute des libéraux dans les sondages affaiblit par ricochet le gouvernement d'Angela Merkel, même si les conservateurs progressent à 35% dans la dernière livraison de l'institut Forsa. (Reuters)

Grande Bretagne: la justice refuse une enquête des allégations d'abus systématiques
La Haute cour de Londres a rejeté mardi la demande d'ouverture d'une enquête publique déposée par les avocats de plus de 200 Irakiens qui disent avoir été victime de sévices et abus perpétrés par les soldats britanniques dans des centres de détention en Irak. Les deux juges de la Haute cour ne sont pas revenus sur la décision du gouvernement qui avait choisi de ne pas ouvrir d'enquête sur ces allégations de torture et mauvais traitements. Le gouvernement britannique assure qu'une poignée de soldats seulement a commis des abus, alors que les avocats des victimes présumées affirment qu'il s'agissait de mauvais traitements systématiques. Selon les avocats, coups, privation de sommeil et autres sévices auraient été infligés à des Irakiens entre mars 2003 et décembre 2008 dans des centres de détention en Irak contrôlés par l'armée britannique. Le gouvernement britannique a déjà mené une enquête publique sur des allégations spécifiques d'abus sur détenu en Irak et une seconde doit entamer ses auditions l'an prochain. (AP)

Source : Yahoo Actualités






Ryma Mendy



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:03 Dabo Ismael: Marabout voyant Clermont-Ferrand

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo