Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
L'Info en Temps Réel
19/09/2019 - 13:11

La couverture du risque de change, expliquée par Thibaut Muster

La couverture du risque de change (Currency Hedging en anglais) est un contrat passé avec un courtier en valeurs immobilières, qui permet aux entreprises de se protéger contre les fluctuations des taux de change. Explications par Thibaut Muster, conseiller spécialiste en investissement pour les entreprises.



Un contrat verrouillé

En signant ce type d’engagement, l’entreprise s’engage à vendre, via un fonds négocié en bourse, un montant en devise X à une date future, mais en verrouillant le taux de change du jour de signature du contrat.  

Ainsi, l’entreprise est protégée contre les pertes si la devise chute. En contrepartie, elle ne fera aucune plus-value si la valeur de la devise augmente. C’est la raison pour laquelle certains analystes financiers parlent d’une vision « pessimiste » du marché des devises. Pessimiste peut-être, mais quoi qu’il en soit sécuritaire pour l’entreprise.

Voici un exemple pour la démonstration.
Une entreprise française signe un contrat avec un client turc pour une vente équivalent à 100 000 €, que le client veut payer en livres turques à la date de livraison, 3 mois plus tard.

Au moment de l’accord de vente, la livre turque vaut 0,15 euro.
Si la livre turque baisse dans 3 mois au moment du paiement et ne vaut plus que 0,10 euro, le paiement reçu par l’entreprise vendeuse équivaudrait à 66 666 €.

Dans ce cas, la couverture de change permet au vendeur de couvrir ses pertes (plus de 34 000 € !)
En résumé, la couverture de change permet de conclure un contrat financier débarrassé du risque de fluctuation des taux de change. C’est en quelque sorte une assurance sur le risque du taux de change.

Ce type de contrat est de plus en plus plébiscité par les investisseurs et entreprises pour se protéger des risques liés aux contrats de vente internationaux, en bloquant les taux futurs sans risque pour leurs liquidités.

 

Un montage complexe mais parfois indispensable à la survie d’une entreprise

Il faut toutefois savoir que les couvertures peuvent être un montage complexe : swaps de devises, contrats à terme, options de change. Avant d’envisager de signer un tel contrat, une entreprise doit faire une analyse approfondie des risques auxquels elle s’expose potentiellement, la volatilité des devises engagées, ainsi que les fluctuations du marché des devises.

Toute entreprise qui s’engage dans un objectif de commerce ou de transactions internationaux devrait soigneusement étudier ses objectifs et définir une politique en la matière, car ses marges bénéficiaires pourraient s’en trouver considérablement impactées, voire engendre des pertes qui remettraient en question son existence.

Pour des nouvelles et mises à jour de Thibaut Muster, s'il vous plaît visitez https://www.thibautmuster.com/


Sylvie Delhaye S. D.












Partageons sur FacebooK
Petites annonces