Sommaire
Sénégal d'Aujourd'hui
01/10/2010 - 19:35

La crise de l'énérgie au Senegal de blog en blog

Délestages intempestifs: l'emploi de cette expression se généralise pour décrire les coupures de courant longues et fréquentes que subissent les Sénégalais. Ces jours derniers, la fourniture d'énergie électrique n'atteint pas 50% des besoins et les rationnements se poursuivraient jusqu'à la mi-octobre, occasionnant déjà des dommages dans les foyers, des pertes d'activité catastrophiques chez certains professionnels et une surconsommation de carburants du fait de l'utilisation de groupes électrogènes. Revue de presse.



La crise de l'énérgie au Senegal de blog en blog
Retour des délestages: La Senelec évoque une panne et la maintenance
Une panne «aléatoire» et un programme de maintenance (ce qui fait un gap de 50 Mw) sont à l’origine des perturbations dans la distribution de l’électricité ces derniers jours. C’est l’explication fournie par les responsables de la Senelec qui annoncent un retour à la «normale» vers mi-octobre. (Le Soleil)

Coupures d’électricités: Multiples dégâts matériels et économiques
Avec les coupures intempestives d’électricité, la situation est simplement devenue intenable. Les ménagères ont une seule complainte : «les denrées alimentaires pourrissent». Et c’est le moindre mal. Car, des dommages matériels sont partout déclarés et les opérateurs économiques enregistrent des pertes financières. Aux HLM Grand Yoff, à la suite d’une coupure, le compteur d’un salon de coiffure a sauté, le couvercle ayant volé en éclat et toutes les ampoules grillées. (Le Soleil)

Manifestations à Dakar et dans sa banlieue
Les délestages ont engendré, depuis quelques jours, des affrontements entre la police et des jeunes qui réclament le courant. Les manifestants n’abdiquent pas et menacent de poursuivre le combat. Les manifestations se multiplient dans Dakar et la banlieue Grand Yoff. Le climat est délétère entre la police et des jeunes qui manifestent contre les coupures intempestives de l’électricité. La tension est au summum. Quelques policiers sont armés de grenades lacrymogènes. Des rues de Grand Yoff sont couvertes de pneus calcinés qui dégagent de la fumée ... Omar Guèye soutient que la résistance va se poursuivre. «Nous demandons la libération immédiate et sans conditions de nos camarades arrêtés. Les affrontements vont se poursuivre jusqu’au rétablissement définitif du courant. Il n’est pas question de subir le dictat de la Senelec qui paralyse toutes nos activités. Car malgré ces coupures, les factures deviennent de plus en plus chères», peste le jeune menuisier.  (Le Soleil)

Dommage collatéral des délestages intempestifs
... un court-circuit a occasionné hier un incendie au quartier Cité Lamy, avec des dégâts matériels très importants. La victime n’est autre que Khoudia Sèye, technicienne de surface à Sud Fm Thiès. Très en colère, elle raconte les circonstances de l’incendie. «Du matin au soir, le quartier était sous délestage et l’électricité est revenue aux environs de 17 heures. Environ 5 minutes après le retour de l’électricité, la fumée a commencé à se dégager de la chambre qui était fermée à clef ». C’est ainsi, poursuit-elle, que les cris ont fusé de la maison pour alerter tout le voisinage qui a rué dans la maison pour tenter de défoncer la porte. Ce qui a été fait mais tardivement, car le feu avait déjà tout dévoré sur son passage. Les sapeurs ont ensuite débarqué pour le circonscrire. Les dégâts matériels sont importants, note Khoudia Sèye qui affirme par ailleurs la perte d’une somme d’argent importante. (l'As Quotidien)

Quand les délestages tuent
Des bébés qui meurent dans des crèches, des cadavres en état de putréfaction avancée, des bus réduits en cendres par des flammes…Les délestages et le lot insoutenable de catastrophes qu’ils causent n’ont pas fini de faire plonger les populations jusque dans leurs derniers retranchements. Le Sutsas* s’insurge ...  Après les 72 heures insoutenables pendant lesquelles Ourossogui est resté sans électricité, son syndicat a attiré l’attention sur les menaces d’inefficacité des vaccins dont la chaîne de froid a été interrompue. Au mieux, ils n’ont aucun effet, comme s’il s’agissait d’eau. Au pire, ils peuvent constituer des dangers. La poliomyélite a refait surface. Ça pourrait être le cas de la rougeole et du tétanos, si rien n’est fait. Sont aussi concernés par les problèmes de conservation, le sang et les dérivés du sang, de même que d’autres produits pharmaceutiques comme les suppositoires. Les délestages occasionnent par ailleurs des dépenses supplémentaires en carburant, qui passent du simple au double ... Ziguinchor et Thiès enterrent leurs morts à la hâte.
Hadja Diaw GAYE (l'As Quotidien)



Victor Nouioua







Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69

Mercredi 31 Décembre 2014 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France






Partageons sur FacebooK
Petites annonces