Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
03/08/2010 - 10:32

La déchéance de nationalité examinée

La déchéance de nationalité figurera dans deux amendements que le gouvernement ajoutera au projet de loi sur l'immigration présenté fin septembre à l'Assemblée nationale, annonce le ministre de l'Immigration Eric Besson.



La déchéance de nationalité examinée
La déchéance de nationalité examinée au Parlement fin septembre
La déchéance de nationalité figurera dans deux amendements que le gouvernement ajoutera au projet de loi sur l'immigration présenté fin septembre à l'Assemblée nationale, annonce le ministre de l'Immigration Eric Besson. Jusqu'en 1998, a rappelé le ministre, cette déchéance pouvait être prononcée pour des personnes condamnées pour crime à une peine de plus de cinq ans de prison, dans les dix années suivant leur accès à la nationalité française, et ce dispositif avait été validé par le Conseil constitutionnel. "C'est relativement simple, il suffit de revenir à l'état de droit qui prévalait avant 1998", a-t-il déclaré sur Europe 1. "Cela s'applique à ce qu'a dit le président de la République, et on pourrait éventuellement l'élargir (...) à des tentatives de crimes ou des crimes contre policiers et des gendarmes pour qu'il n'y ait pas ambiguïté".(reuters)

Fréquentation touristique au moins stable cet été en France
La fréquentation touristique sera au moins stable cet été en France, voire en hausse, a indiqué Hervé Novelli, le secrétaire d'Etat en charge du tourisme. En ce troisième été de crise, les Français partent toujours autant en vacances mais ils privilégient le territoire national et dépensent moins, a-t-il expliqué sur RTL, en s'appuyant sur une enquête réalisée par le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc). "L'année dernière, (les Français achetaient) malin, ils partaient en vacances mais se restreignaient sur la restauration ou sur les activités de loisirs. Aujourd'hui, ils font bien sûr cela mais ils font plus, ils arbitrent leur mode d'hébergement", a-t-il expliqué. "On aura des chiffres de fréquentation en hausse ou au moins égale à l'année dernière, par contre ils vont dépenser moins", a-t-il dit. "Les campings, ça marche très fort". La société de conseil indépendante Protourisme a fait état de son côté d'un mois de juillet en "demi-teinte". Le bilan du mois dernier est "plutôt positif du fait de la venue de la clientèle étrangère (mais) les vacanciers consomment moins, ils font très attention à leur budget, ils sont devenus raisonnables, y compris ceux qui ont de l'argent", a déclaré son président, Didier Arino, sur France Info.(reuters)

Réduction des conseillers : les ministères obtempèrent bon gré mal gré
Certains ont attendu le dernier moment, mais tous l'ont fait : les ministres dotés de trop de collaborateurs au regard de la norme imposée par François Fillon  ont remis en temps et en heure leur plan de dégraissage, sur fond de grogne persistante dans les cabinets. À François Fillon désormais de valider leurs propositions. Elles seront étudiées durant l'été par son chef de cabinet Franck Robine "afin d'être en ligne avec la demande du président de la République", a indiqué lundi Matignon qui promet une "réduction significative" des effectifs "début septembre" et "un retour à l'équilibre au plus près de cette date". Par souci d'exemplarité de l'État en ces temps de rigueur budgétaire, le président de la République avait fait une série d'annonces fin juin pour diminuer le train de vie de ses ministres et secrétaires d'État dont certains avaient défrayé la chronique par leurs excès (avions, cigares...). Dans son viseur : le nombre des collaborateurs des cabinets qui ne devra pas dépasser 20 pour les ministres et 4 pour les secrétaires d'État. Cette règle édictée par François Fillon en 2007 n'avait été que marginalement respectée. Les membres du gouvernement qui excédaient ce quota avaient jusqu'au 31 juillet pour remettre leur échéancier. Ils ont tous respecté cette date butoir parfois en traînant des pieds, surtout dans les secrétariats d'État. C'est le cas de Nathalie Kosciusko-Morizet qui doit se séparer de sept collaborateurs qui "travaillent énormément". "Ça fait beaucoup", a-t-elle dit lundi sur RMC, faisant valoir que son secrétariat d'État à l'économie numérique n'avait pas d'administration dédiée. Elle s'emploie à recaser les conseillers remerciés, reconnaissant que pour les "contractuels" issus du privé, c'est "un peu plus compliqué".(lepoint)

Source: Yahoo Actualités

Victor Nouioua








Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69

Mercredi 31 Décembre 2014 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK