Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub       
Consultez nos voyants, marabouts, mediums
soyez-y!
Tribune Libre
29/11/2021 - 13:23

La folie « covidiste » est en roue libre, On pointe donc du doigt les « non-vaccinés » !

malgré une couverture « vaccinale » à plus de 75 %, la mise en place du passeport sanitaire prétendument super-efficace


Ainsi, les six millions de non « vaccinés » servent de boucs émissaires à un exécutif aux abois qui réalise, chaque jour davantage, que ses choix sont totalement inopérants mais ne se résout pas à l’admettre.

Ce comportement a été largement étudiés par la psychologie sociale. Il s’explique par deux phénomènes qui sont le contrôle social (Gibbs, 1981) et le « black sheep effect » (Marquès, Yzerbyt et Leyens, 1988), dit aussi « effet brebis galeuse ». Les dirigeants politique et les autorités scientifiques qui voient leurs certitudes et leurs promesses de Gascon dangereusement écornées ont besoin de désigner, de toute urgence, un mouton noir avant d’être eux-même la cible de la colère populaire.



Coup de gueule

Les six millions de non « vaccinés » servent de boucs émissaires à un exécutif aux abois qui réalise, chaque jour davantage, que ses choix sont totalement inopérants mais ne se résout pas à l’admettre.
 
Quant aux moutons blancs, un vent de panique s’est mis à souffler sur leur troupeau docile de « covidistes pro vaccin » convaincus : tout ce qu’on leur a promis depuis des mois apparaît soudain comme un mirage. Ils peuvent attraper le virus, le transmettre et développer la maladie y compris avec des formes graves ! Et l’épidémie repart !
 
Auraient-ils été abusés ?
 
Ils ne sauraient l’imaginer tant ils se sont soumis à toutes les injonctions, toutes les restrictions voire des privations. Alors, ils perçoivent la situation comme très injuste et il leur faut trouver, au plus vite, un bouc émissaire pour endosser le poids de leur frustration et tenter de sauver leur carré de luzerne grasse.

Forts des allocutions présidentielles et de la mise en branle de la machine politico-médiatique, ils accusent, jugent et condamnent les « non-vaccinés » d’être l’unique cause de la cinquième vague épidémique.

Que ces derniers soient exclus des bars, des restaurants, des cinémas, des théâtres, des concerts, des bibliothèques, des TGV, des hôpitaux, des maternités, depuis le mois d’août au motif qu’ils sont dangereux pour les autres et qu’on ne les y tolère que munis de test négatif de moins de 72 heures qui vient de passer à 24 heures (Une honte), ne les interpelle pas. Il ne leur vient pas à l’esprit que, dans ces conditions, ces personnes-là sont les seules à être saines quand elles se trouvent dans ces lieux dits de « contamination ». 

Ces moutons blancs récitent le catéchisme du berger Macron et font porter la responsabilité de l’inefficacité de ses mesures aux six millions « non-vaccinés ».
 
Ainsi donc, se profile pour eux, a minima, un confinement sélectif, au pire l’instauration du passeport vaccinal synonyme de vaccination obligatoire. Pour une maladie létale à 0,07 % ! On est dans un monde de plus en plus ubuesque ou, plus exactement, dans une dérive autoritaire qui n’a plus de limite. Dans ce contexte, nous verrons bientôt clouer au pilori les « vaccinés une ou deux doses » par les « vaccinés trois doses ». Et puis après, les « vaccinés quatre doses » maudiront tous les non à jour et ainsi de suite.
 
Emmanuel Macron est bien en campagne électorale

Il cherche à se faire mousser par tous les moyens y compris – et surtout, diront les mauvais esprits – par des mensonges éhontés.

Le Président sortant et son fidèle cerbère, Olivier Véran, – celui qui empêches les non-vaccinés de s’échapper de l’antre d’Hadès (Dans la mythologie grecque, les Enfers (au pluriel) est le nom du royaume des morts. C'est un lieu souterrain où règne le dieu Hadès )–, tous deux grands épidémiologistes et grands critiques des orientations politiques de nos voisins européens, ont déclaré que, si l’Autriche et l’Allemagne connaissent une reprise alarmante de l’épidémie de Covid, c’est parce qu’ils n’ont pas institué, EUX, le passe sanitaire !

Contrairement à la France, bien sûr, bien protégée par cette mesure bienfaitrice de notre bienveillant Président. Que du « bien » !
 
C’est scandaleux de la part de ces hauts responsables du pays qui s’acharnent, encore et encore, à tromper leurs concitoyens pour leur faire croire que la politique sanitaire qu’ils ont imposée est la meilleure car elle les protège mieux que celle des autres pays. C’est d’autant plus déshonorant que, dans le même temps, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, annonce une remontée en flèche des cas de contaminations en France qui laisse redouter le départ en fanfare d’une cinquième vague de Covid. Ils ont bonne mine tous autant qu’ils sont !
 
Avec une telle accumulation de mensonges, depuis deux ans, on se demande comment les Français, à 25 %, peuvent encore accorder leur confiance à Emmanuel Macron et son équipe de Pinocchio. Les Français sont vraiment lobotomisés.
 
 
Source : Nice Provence Info
 
 
 
 









Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League