Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sport
12/07/2010 - 11:17

La légende de la Roja


La victoire de la Roja en finale de la Coupe du monde de football face aux Pays-Bas fait la Une de la presse espagnole de lundi, les quotidiens rendant hommage à la première sélection à avoir décroché l'étoile des plus grands deux ans après son sacre européen.



La légende de la Roja
L'Espagne s'apprête à accueillir en héros les vainqueurs du Mondial
Les joueurs espagnols auréolés de leur première victoire en finale de la Coupe du monde de football rentrent ce lundi à Madrid pour des célébrations d'envergure marquées par des rencontres avec le roi Juan Carlos et le chef du gouvernement Jose Luis Rodriguez Zapatero. Ils doivent également communier avec leurs supporters à l'occasion d'une promenade en bus dans le centre de capitale espagnole. Venue à bout des Pays-Bas sur le score d'un but à zéro en prolongation en finale du Mondial sud-africain, la Roja doit arriver à l'aéroport international de Madrid vers 14h30 locales (12h30 GMT).(AP)

Paul le poulpe, l'autre champion du monde
Huit sur huit. Un taux de réussite exceptionnel que même la Roja, nouvelle championne du monde, n'aura pas réussi à atteindre. Paul le poulpe est bien la star de cette 19e édition de la Coupe du monde. Du fond de son aquarium d'Oberhausen, dans l'ouest de l'Allemagne, le céphalopode peut finir la compétition le tentacule haut. Il avait prédit la victoire espagnole de dimanche soir face aux Pays-Bas, et Iniesta, à la 116e minute, lui a donné raison. Paul le poulpe est donc le champion du monde des pronostiqueurs, animaliers ou autres. Mathématiquement, il avait une chance sur trois cent cinquante-six de réussir huit pronostics justes consécutifs. Après avoir donné le résultat correct des sept matches de l'Allemagne, le devin poulpe a donc été interrogé sur le résultat de la finale, selon la méthode habituelle : deux boîtes sont placées au fond de son aquarium, chacune portant le drapeau d'une des deux équipes.(lemonde)

La presse espagnole salue l'entrée dans la légende de la Roja
La victoire de la Roja en finale de la Coupe du monde de football face aux Pays-Bas fait la Une de la presse espagnole de lundi, les quotidiens rendant hommage à la première sélection à avoir décroché l'étoile des plus grands deux ans après son sacre européen. Sous le titre "Champions du monde", El Pais décrit le succès 1-0 remporté dimanche soir à Johannesburg comme une "ode au bonheur", estimant que l'équipe de Vicente del Bosque a su "montrer son style de football" après un match difficile contre de "rudes Pays-Bas", défaits pour la troisième fois de leur histoire en finale du Mondial.(AP)

Nuit blanche en Espagne pour la victoire de la Roja
La fiesta, la fiesta et encore la fiesta. Toute la nuit, l'Espagne a fêté ses champions du Monde. Elle les attend de pied ferme ce lundi pour remettre ça. 22 h 50. Tout le bar se lève d'un bond. Un seul cri "Gooooal!" Dans ce café de la place de Santa Ana, dans le centre de Madrid, on saute, on s'embrasse et on s'enlace. Andrés Iniesta vient de marquer l'unique but de la finale Espagne-Pays-Bas, après 116 minutes de jeu, à cinq minutes de la fin des prolongations. Quelques minutes plus tard, l'arbitre siffle la fin du match. 1-0. L'Espagne est championne du monde. Les bars se vident. Tout le monde se jette dans la rue. Les vuvuzelas qu'on s'est arrachées chez les marchands chinois déchirent les tympans. Les grossistes ont fait venir en urgence les stocks invendus en Italie. La rue devient jaune et rouge.(l'expresse)

Hip hip hip, Roja !
Des éléphants en carton pâte, des boubous, des xylophones en bois, des sapeurs, une vuvuzela géante. La cérémonie de clôture du Mondial s'est amusée à parcourir tous les clichés de l'Afrique. Mandela n'y aura pas échappé. Même Shakira, rayonnante comme toujours, a eu du mal à surnager dans cet océan de clichés siglé Fifa. Des clichés, justement il n'y en a pas eu dans cette finale entre l'Espagne et les Pays-Bas. Le duel entre la Roja, louée pour son habituelle symphonie collective, et les Oranje, inventeurs du football total, promettait beaucoup de choses : de la fluidité, des enchaînements, du mouvement, bref du football champagne. Raté. Muter. L'enjeu et le manque d'expérience des deux équipes à ce stade de la compétition auront écrasé les prétentions stylistiques des patries de Cruyff. C'est officiel, la Roja et les Oranje mécaniques ne sont plus des équipes joueuses. (liberation)

L'Espagne s'embrase lors d'une nuit sans fin
L'Espagne a fêté frénétiquement jusqu'au bout de la nuit, aux cris de 'Campeones, campeones, oé, oé, oé !', la première coupe du monde de son histoire, remportée dimanche soir contre les Pays-Bas, à Johannesburg. Dans le centre de Madrid, peu avant 4 heures du matin des dizaines de milliers de jeunes, filles et garçons, portant presque tous le maillot rouge de la 'seleccion' ou torses nus, enrobés dans des drapeaux espagnols sang et or, envahissaient encore les principales artères.(lemonde)

Source: Yahoo Actualités


Victor Nouioua






Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69

Sport






Partageons sur FacebooK